DR HOUSE Index du Forum
  S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion 
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Half man
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DR HOUSE Index du Forum -> Fan Art -> Art Ecrit
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ju ment


Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2007
Messages: 452
Localisation: Sarcelles

MessagePosté le: Sam 31 Mai - 08:51 (2008)    Sujet du message: Half man Répondre en citant

ouéé...

c'est le week end donc suite à volonté!!
_________________
everybodies ment

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 31 Mai - 08:51 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Sam 31 Mai - 11:51 (2008)    Sujet du message: Half man Répondre en citant

Very Happy Very Happy Very Happy

J'aime Very Happy
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ally


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2007
Messages: 398
Localisation: Poitiers

MessagePosté le: Sam 31 Mai - 13:28 (2008)    Sujet du message: Half man Répondre en citant

Une Frankie en grande forme à ce que je lis,
très sympa ta fic,
vivement la suite Wink
_________________
Wilson: "You know how some doctors have the Messiah complex, they need to save the world? You've got the Rubik's complex, you need to solve the puzzle."
Revenir en haut
MSN
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Sam 31 Mai - 17:42 (2008)    Sujet du message: Half man Répondre en citant

Wink merci merci....à vous...j'espère que la période des exams n'est pas trop douloureuse et que vous vous en sortez comme des chefs...petit bout de suite...

CHAP11





House étira ses muscles douloureux dans une dernière brasse avant de sortir du bassin.
Il avait croisé en arrivant un couple de petits vieux amoureux et cela l’avait fait sourire. Il se demandait si se tenir par la hanche leur suffisait à présent ou si Madame était encore une coquine.

House ressentait toujours les effets euphorisants de cet orgasme inattendu que lui avait ingénument offert Aurore.
Ces instants de plaisir avaient eu sur son âme le même impact que la vicodine sur la peine de sa jambe blessée…ou l’anxiolytique chez le dépressif…
Des instants précieux de plénitude .
Il s’était senti vivant, empli, à l’égal des autres humains, sans peur et prêt à affronter le monde.
L’addiction ne naissait pas du vice mais de ce besoin irrépressible de se sentir quelque instants de plus comme tout le monde, et de ce fait agir sans peur…d’avoir mal ou de faire mal.

House n’était pas un coutumier du sentiment de culpabilité. Il l’avait surmonté des années auparavant « grâce »à son père et le détachement face au regard de l’autre était devenu sa sauvegarde personnelle.

L’accident puis le décès d’Amber venaient remettre en question des années d’auto protection en l’obligeant à prendre en compte les sentiments des autres.
D’un autre tout au moins…Son cordon avec la vie s’était rompu quand il avait causé la mort d’Amber .
Et ce matin revenait aussi le goût amer de la culpabilité, de la honte d’être vivant,d’avoir joui de ces instants de plaisir dont il avait involontairement privé son ami.

Instantanément son pas se fit plus lourd et marqué dans les couloirs de l’ hôpital.
La trêve était déjà finie.

Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
La séance avec son psy arrivait à point nommé, il allait pouvoir se défouler sur lui.
« B-bonjour DR. C-ce matin j’ai bandé et jouis…Q-qu’en conclucluez v-vous?
« Bonjour Dr House.
Vous allez donc enfin accepter ce poste de consultant à domicile que nous vous proposons depuis votre arrivée. »
House ne répondit pas.
L’idée l’avait effleuré alors qu’il se rendait à la clinique. L’envie de puzzle l’avait de nouveau chatouillé.
L‘ardoise: « Le fonctionnement de mon cerveau dépend donc de l’état de mon pénis? Je bande donc je suis? Quelle déception pour l’humanité ».
Le psy: « Dr House, ne cédez à aucune facilité, sil vous plait. Pas d‘ardoise durant nos entretiens. Tenez vos engagements ».
H « a-allez vous f-faire foutre. »


Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
- « Docteur Cuddy ? Le Dr Morcelé à l’appareil…Mon collègue vient de m’informer que le Dr House venait de passer enfin une étape essentielle dans son rétablissement et nous pouvons envisager sérieusement qu’il reprenne quelques consultations pour des confrères. De manière anonyme bien entendu et par mails.
L’idée venait de votre service et nous voulions savoir si vous étiez toujours intéressée par ce projet?
- « le Dr House est en voie de guérison?
- « Quelques verrous défensifs semblent avoir sauté, sur le plan du caractère il semble de plus en plus conforme au tableau que vous nous aviez dépeint.
Incontestablement , il progresse. Ceci dit, entre nous, chère collègue…je pense que cela n’a rien à voir avec la médecine et tout avec les femmes.
…Dr Cuddy? Vous êtes toujours en ligne?
- « oui, pardonnez moi, votre sens du diagnostic et du tact m’ont confondue une seconde .
Je dois consulter mon équipe pour étudier de quelle manière concrète nous pouvons rebondir sur votre proposition.
Je vous rappelle ».
Lisa Cuddy n’attendit pas la réponse de son interlocuteur et raccrocha avec rage.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Sam 31 Mai - 19:10 (2008)    Sujet du message: Half man Répondre en citant

Chap 12

Le mufle, l’égoïste…le salopard!!!
Ici au P/P la vie s’étirait misérablement et chacun parvenait difficilement à panser ses blessures, Wilson et elle-même en particulier ; tandis que House s’offrait un séjour au soleil et redécouvrait les plaisirs de sa libido.
Il allait l’entendre, elle n’allait pas se laisser faire .Quel goujat!
Une envie de crier saisit Lisa et elle sentit ses joues brûler sous l’indignation.
La doyenne laissa émerger un sentiment de colère…familier…qu’elle n’avait pas ressenti depuis trop longtemps réalisa-t-elle dans un sourire.
House était toujours House.
House était entrain de redevenir House .

Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Lisa se dirigeait lentement vers le bureau de Wilson .
Elle allait devoir passer devant la porte du service diagnostic et habituellement cela lui fendait le cœur.
Ce soir elle sentait revivre un léger espoir et réalisait enfin qu’elle avait eu raison de ne prendre aucune décision définitive.
House avait rayé son nom un soir de douleur sur la porte de son bureau. Elle ,l’avait obstinément fait repeindre en plus grand , décidant de nommer le service Département House et non plus diagnostic…
Les deux étaient tellement liés que personne n’avait émis la moindre réserve…
Hormis Wilson qui avait blêmi et disparut deux jours d’affilée.
Quand il était rentré, le département House avait repris une apparence de vie avec Cameron à sa tête, Foreman en renfort et les autres ducklings volontaires pour poursuivre le chemin.
Ils espéraient tous avoir la chance un jour de présenter un bilan honorable à celui qui les avait formés, espérant que ce jour serait celui de son retour en tant que chef de ce service.


Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Lisa se préparait mentalement à affronter Wilson.
Leurs relations demeuraient tendues.
Lisa était toujours à l’origine des tentatives de conciliation, en demande de nouvelles sur le plan personnel, prête à le soulager dans le domaine professionnel à la moindre alerte de rechute.

Wilson parlait peu, le peu qu’il renvoyait était souvent teinté d’agressivité et de non-dit.
Le chef du département oncologie débonnaire et souriant avait disparu à la mort d’Amber…ou au départ de House…
Il n’était pas aisé de saisir la nuance , le moment exact où l’homme était devenu un puits sans fond de colère et de ressentiment.

Les mois avaient passé et Wilson avait repris son travail, trouvé son propre appartement, commencé à sortir avec d’anciens ou de nouveaux amis.
Tout le monde ignorait qu’il dormait peu la nuit, hanté par ses souvenirs, dévoré par le manque.
Quand le vide était trop envahissant, il se relevait, s’habillait et sortait.
Tout le monde ignorait qu’il avait gardé la clef de l’appartement de House.
Ces nuits là Wilson se retrouvait toujours, presque malgré lui au 221b.
Il entrait alors dans l’appartement trop silencieux et s’asseyait toujours sur la banquette du piano.
IL contemplait sans pouvoir les déchiffrer les partitions en attente . L’une d’elle était annotée de la main de House, inachevée; sans titre.
House lui en avait joué quelques mesures…c’était avant.
Il était fier comme un gamin d’avoir retrouvé son inspiration et ils avaient parié ensemble que sa composition serait finie pour l’anniversaire de Wilson.
House avait perdu son pari.
Wilson n’avait pas fêté son anniversaire.
Et il en voulait toujours à son ami d’avoir brisé leur vie.


XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
Wilson avait senti avant qu’elle n’entre que Lisa était sur le point de lui rendre visite.
Il avait également un poids au cœur qui lui indiquait qu’une nouvelle fois, leurs discussions tourneraient autour de House, qu’ils se fâcheraient sans doute….
Il n’était pas prêt mais le serait il jamais?
James Wilson se leva pour accueillir Lisa et à sa grande surprise posa sa main sur son épaule avant de déposer un baiser léger sur sa joue.
- »Tu as une sale tête lui murmura-t-il en guise de bonjour.
- »heureuse que tu remarques enfin que je suis un être humain doté d’un visage…et de joues à embrasser…
Je peux donc te retourner le compliment.
Depuis quand n’as-tu pas fait une nuit complète sans te réveiller?
- »tu as des nouvelles de House?
- »cela t’aiderait il à mieux dormir?
-« Non!! Enfin, je ne sais pas. Peut être.
- »tu veux savoir où il est? Ce qu’il fait?
- »je ne sais pas. J’ignore ce dont j’ai besoin.
Peut être ai-je besoin d’être sur qu’il ne réapparaîtra plus jamais dans ma vie,que cette époque est définitivement rayée de la carte , qu’il est mort pour moi.
Lisa réprima le besoin de protester, de défendre House.
Pour la première fois depuis longtemps, Wilson ouvrait son cœur et elle ne voulait pas gâcher ce moment.
- »quelques semaines avant la mort d’Amber, j’ignorais sur quel matelas je souhaitais dormir.
House et Amber le savaient tous les deux. Tous les deux ont fait ce qu’il fallait pour m’amener à faire un choix, mon choix…quelque il soit…quitte à me tromper…
Aujourd’hui, je ne sais pas ce qui me fait le plus souffrir le concernant.
Qu’il soit parti…qu’il ne soit toujours pas revenu.
Qu’il me manque autant.
Je me hais Cuddy de n’avoir pas réussi à cesser de l’aimer.




ps: j'espère que dans un chapitre précédent ,je n'avais pas mis les meubles de House au garde meuble...sinon sorry, c'est la vieillesse...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
larockeusedu60
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 629
Localisation: En picardie

MessagePosté le: Sam 31 Mai - 19:42 (2008)    Sujet du message: Half man Répondre en citant

Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay Okay

Toujours aussi bien Mr. Green !

J'ai beaucoup aimé les derniers chapitres !!!

bravo, et comme c'est le week end, on en aura peut-êter plus Mr. Green
Revenir en haut
MSN
Nine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2007
Messages: 667

MessagePosté le: Mar 3 Juin - 16:38 (2008)    Sujet du message: Half man Répondre en citant

J'adore comme toujours! Encore... Okay Mr. Green
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Sam 7 Juin - 11:13 (2008)    Sujet du message: Half man Répondre en citant

Sorry pour le délai trop long pour poster…mais la semaine a été d’enfer….merci pour tous vos commentaires trop gentils! Il faut que j’essaye de continuer à les « mériter »…petit chapitre de transition…


CHapitre13

Aurore venait de passer la semaine avec House et elle ne se souvenait pas s’être sentie aussi bien depuis très longtemps.
Elle avait aimé l’accueillir le soir à son retour des différentes sessions de thérapie.
Elle avait aimé tenter d’effacer de son visage et de son corps la peine…physique et morale.

Ils avaient goûté aux plaisirs de toutes les chairs et de tous les sens: l’amour physique et la jouissance partagée, le bonheur simple de se faire réchauffer aux rayons du soleil en se tenant la main, l’ amour à nouveau au creux de la mer azur qui s’était fait lit tendre pour recueillir leur soupirs d’extase, le rire grave et encore incertain de House dévorant des yeux Aurore sur ce petit port de Tizzano tout en se délectant des produits du pays.

Tous deux savaient qu’il ne s’agissait que d’une trêve dans leur vie tourmentée et ils en avaient savouré chaque seconde.

Dans l’avion qui la ramenait « sur le continent », Aurore ne parvenait pas à contenir ses larmes.
Peu de temps avant son départ, ils avaient fait l’amour une dernière fois.
Non, ils avaient baisé.
Désespérément, avec rage et amertume, House la pénétrant sans douceur, Aurore l’accueillant tout en le repoussant.
Elle l’avait griffé, il l’avait mordue.
Leurs corps porteraient quelques temps de petites cicatrices de ce désir qu’ils avaient eu de fondre leur vie et de leur incapacité, non , son incapacité à elle à faire un choix.
Aurore repartait vers ses enfants, son ami infidèle et cette vie en demi teinte, de petit fantôme frôlant les murs de sa propre maison, osant à peine respirer de peur de faire frémir l’espérance…
House demeurait dans ce pays étranger au milieu d’étrangers. Seul à nouveau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Sam 7 Juin - 12:28 (2008)    Sujet du message: Half man Répondre en citant

CHAP 14

Le départ d’Aurore, même s’il l’avait anticipé, avait laissé en House une amertume et une sorte de désespérance, venant confirmer son inaptitude à garder auprès de lui les personnes qu’il acceptait d’aimer.
L’équipe soignante autour de lui s’inquiétait de retrouver le malade figé et apathique , peu coopératif, fermé…et à nouveau muet.

Les thérapeutes s’étaient réunis pour parler du « cas House » .
Si le psychiatre émettait l’hypothèse que souvent une personne victime de multiples traumatismes plongeait profondément au cœur de sa dépression avant de parvenir à émerger , d’autres praticiens comme l’orthophoniste ou le kiné estimaient que House était parvenu au bout de sa rééducation et qu’il fallait envisager de le renvoyer chez lui, aucun nouveau progrès ne paraissant envisageable.
Pour autant House n’avait pas retrouvé l’aisance d’élocution qui le caractérisait ni la mobilité de sa main.

L’équipe était partagée mais sentait aussi qu’à ce stade du parcours, des aides extérieures s’avéraient indispensables pour consolider ou réaliser de nouveaux progrès.
Or ils ne pouvaient que constater la profonde solitude de House qui ne recevait ni visites ni coups de fils de sa famille ou de ses anciens collègues.
Le Dr Cuddy n’avait finalement pas répondu à la proposition de faire travailler House par conférences sur le net et la détérioration de son état global ne permettait plus pour le moment de poursuivre l’idée.

Pourtant le Dr Morcelé sentait qu’une partie de la solution résidait dans la nécessité de relancer cette énorme machine à panser qu’avait été toute sa vie l’éminent Docteur House.
Irrité par tous ces mystères qui semblaient entourer son patient, il décrocha son téléphone pour appeler sa collègue.
Bâclant les politesses de circonstances , il aborda franchement le sujet qui le préoccupait:
- « Dr Cuddy, qu’a donc fait le Dr House pour mériter ce bannissement?
Il a tué un patient, un collègue? ».
Le silence confondu à l’autre bout de la ligne le confirma dans l’idée que des éléments graves lui avaient été dissimulés ce qui , aujourd’hui, enlisait son patient et nuisait au processus de guérison.
House aurait sans doute ajouté « everybody lies, même les Docteurs »…
- « Écoutez Dr Cuddy, je ne crois pas avoir réellement besoin des détails.
En tous cas pas au téléphone , et sûrement pas si aucun de vous ne souhaite voir House retrouver la pleine possession de ses capacités antérieures, lui y compris.
Nous avons débattu de sa situation ce matin et plus de la moitié de l’équipe pense que nous sommes arrivés dans une impasse et que nous ne pouvons faire davantage pour House.
Je ne suis pas de cet avis et mon collègue qui suit en thérapie House encore moins.
House est sans doute arrivé au terme de ce qu’il pouvait assumer ou tenter de modifier seul.
Aujourd’hui se pose le problème de sa valeur en tant qu’être humain,et si cette guérison est espérée ou redoutée par d’autres, ceux que l’on appelle habituellement les êtres chers ,famille, collègues ou ami.
D’aussi loin que je regarde, je ne vois personne …
Et je pense que si j’étais à la place de votre collègue, j’aurai laissé tomber depuis longtemps et me serai fichu une balle dans le tête.
Je vous parle franchement et brutalement, parce que je pense que c’est-ce dont mon patient a besoin à présent.
Nous allons pratiquer une nouvelle intervention pour soulager à nouveau la pression intra crânienne, une opération mineure mais indispensable , à laquelle House semble rechigner.
Après cela, nous ne saurons plus trop où nous diriger…
Lisa Cuddy prit enfin la parole:
- « Dr Morcelé, je suis entourée de l’équipe de HOUSE , ses collègues et amis et je crois pouvoir dire en leur nom que nous vous avons entendu.
Je vous remercie de votre franchise et…nous allons réfléchir, et sans doute agir.
Nous voulons tous le retour du Dr House, n’en doutez pas.
Nous n’avions simplement pas pris conscience que cela dépendait aussi de nous. »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Sam 7 Juin - 14:09 (2008)    Sujet du message: Half man Répondre en citant

Chap 15



Il n’y avait pas eu beaucoup de bruit de scie ni d’odeur de peau grillée et il n’avait pas encore eu le temps de rêver ou plutôt de plonger dans le noir.
Lui qui avait sollicité une anesthésie complète, espérant à moitié y rester,en était pour ses frais.
Une voix féminine, mais aigue et insistante, le sollicitait et l’obligeait à sortir de la brume.
Une autre voix masculine plus ferme se moqua: « Dr House, ne partez pas vers la lumière, revenez vers nous? ».
Comment ose-t -il? C’est ma réplique favorite …
Furieux à l’idée de voir s’échapper ses droits d’auteur au bénéfice d’inconnus, House se décida à tenter d’ouvrir les yeux et bailla dans un réflexe automatique.
Ce mouvement banal le fit souffrir et un instant il fut tenté de replonger dans l’inconscience
« House, reste avec nous »…
Cette fois, il ouvrit pleinement les yeux et son regard se dirigea droit vers la voix qui avait prononcé ces derniers mots.
« Lisa? »…
Un autre visage se superposa aussitôt, l’empêchant d’identifier avec certitude la voix qui l’avait fait réagir.
Tout aussi troublé; il reconnut Cameron qui tentait d’accaparer son attention et continuait son discours qu’il finit par tenter de capter: « l’opération au niveau de votre cerveau s’est finalement avérée inutile …le nouvel hématome s’est résorbé naturellement.
Mais nous sommes là pour pratiquer deux autres interventions et nous avons besoin de votre accord…Il est possible que nous ne suivions pas votre avis si vous vous y opposiez mais j’ai tenu à ce que l’on vous réveille quand même… »
Cameron et son sens particulier de l’éthique…
Les hallucinations étaient aujourd’hui très réalistes , presque hilarantes et House décida de s’y soumettre avec délectation.
Il aimait cette période de sa vie, quoiqu’il ait cru être particulièrement misérable alors, et il avait envie d’y replonger le temps d’un fragile délire.
Il fit revenir Cuddy et son regard inquiet , presque amoureux … »cligne une fois pour dire oui, deux pour non…es tu d’accord pour que le Dr Taub ici présent exerce sur toi ses talents de chirurgien plastique? Dis oui et toutes les femmes du P/P pourront enfin exhiber leurs seins refaits sans avoir peur de subir tes sarcasmes… »
« Dr Cuddy…intervint Taub, très sérieux.
Dr House, je vous propose de pratiquer une petite incision au niveau de votre paupière et de retirer le surplus de peau qui gêne actuellement votre vision. C’est une intervention peu douloureuse , courante et qui vous permettra de retrouver un certain confort« .
« Vous allez devoir abandonner votre costume de pirate mais je vous fais confiance pour trouver un autre moyen de terroriser les infirmières ou les internes de première année…
Un de plus…voila que Chase les avait rejoint et si cela avait été une vraie salle d’opération et non l’arrière chambre de son inconscient explosé, les conditions de sécurité et d ‘hygiène auraient été fortement compromises.
Il nageait donc bien en plein délire…
Chase reprit: « je vais tenter d’intervenir sur la raideur de votre main, d’une manière un peu similaire à ce que mes collègues ont réalisé à votre demande sur cet homme végétatif ..celui qui avait plongé dans sa piscine pour réguler sa température« .
House dirigea son regard vers Cuddy et surprit son regard confus et plein de remords…
Il avait le pouvoir de faire rougir ses hallucinations!
Amusé à l’idée de voir où son cerveau avait décidé de l’emmener, il cligna une fois des yeux et fit un geste fataliste .
D’une voix éraillé et sourde il murmura même en fixant Lisa « je t’aime mon ange ».
Il n’avait pas fini de compter jusqu’à quatre, qu’il plongeait à nouveau dans le noir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Sam 7 Juin - 14:38 (2008)    Sujet du message: Half man Répondre en citant

CHAP16

Quinze jours venaient de passer à une vitesse fulgurante et House arpentait de son pas hoquetant mais furieux la moquette du bureau de son thérapeute.
H: »c’est comme ça que vous constituez votre clientèle?en-en rendant fous ceux qui ont tous leurs esprits?
P: »vous avez l’impression de devenir fou?
H: »non .je suis en colère…et vous êtes tous des idiots
P: »vous bégayez de moins en moins. Est-ce l’effet de votre colère?
H: »je-je l-l’iggnore
P: « vous pensez que vous avez encore besoin de ce bégaiement?
H: »je ne m- maîtrise p-pas. R-Rien.
Qu-qui m’a opéré? V-votre équip-pe ou la m-mienne?
P: »Qu’en pensez vous?
H: »que vous allez re-recevoir m-mon poing dans la g-gueule.D-dites moi
P: »Dr House , allez chercher vos réponses, chez vous, dans le New Jersey.
Vous êtes prêts à les entendre.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Sam 7 Juin - 15:42 (2008)    Sujet du message: Half man Répondre en citant

Chap. 17

L’appartement était froid et sinistre mais House est parvenu à trouver, bien plus rapidement qu’il ne s’y attendait , un sommeil lourd mais apaisant.
Le voyage, les émotions de ces dernières semaines, le froid humide du New Jersey l’ont épuisé.
Il a pris un vol de nuit et n’a prévenu personne. Il voyage léger et son premier geste en arrivant chez lui a été de se ruer vers la douche puis de s’écrouler sur son lit.
Un sac à dos posé contre l’armoire de sa chambre est le seul signe de son retour.
S’il change d’avis et décide de repartir demain par le prochain charter, personne ne saura , il est encore libre…
Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Un léger craquement réveille House en sursaut.
Steve est mort depuis longtemps ce n’est donc pas lui qui gigote dans sa cage.
Il doute qu’un voleur puisse avoir eu le mauvais goût de s’introduire chez lui ,la nuit même de son retour ,et se prépare donc à se rendormir.
Mais un son étouffé provenant du salon attire de nouveau son attention et l’amène à se lever,péniblement.
House se dirige d’un pas raide mais silencieux vers la porte de sa chambre puis se fige sur le seuil.
Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Wilson est assis sur la banquette du piano et sa tête est posée entre ses mains.
D’un geste vague, il parcourt comme souvent la partition inachevée.
Il est englué dans une sorte de rituel dont il n’arrive pas à s’échapper.
Wilson regrette de ne pas avoir eu le courage d’accompagner l’équipe de House, de ne pas avoir été à ses côtés à son réveil; une fois encore.
Le poids de la culpabilité l’écrase, chaque jour un peu plus.
Le souvenir d’Amber s’estompe un peu, pas l’amour qu’ils ont vécu ensemble… mais la douleur est moins fulgurante.
Il n’a jamais connu la solitude… pas depuis son enfance …plus depuis qu’il a commencé à travailler avec House au P/P.
Wilson a toujours cru qu’il était indispensable à la survie de House.
Il n’avait jamais eu à réaliser combien lui-même était dépendant de cette amitié, combien mutuellement ils enrichissaient leurs vies.
Wilson ne sait plus comment reprendre contact avec House.
Il est perdu .
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Assis au coeur de cet appartement qui le relie à son ami,Wilson
a porté son regard sur toutes ces choses qui lui rappellent les moments vécus ensemble , simplement ensemble.
Il doit rentrer chez lui &dormir un peu s’il veut être en capacité d’aller travailler tout à l’heure.
D’un pas incertain et lourd de fatigue, Wilson sort de l’appartement de House,apaisé.
Curieusement il se sent pour la première fois depuis des mois un peu moins seul…..
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Sam 7 Juin - 18:28 (2008)    Sujet du message: Half man Répondre en citant

Ooh...

Super ! (essaie de rassembler ses neurones pour faire un commentaire constructif)

J'ai beaucoup aimé tout (non ça c'est pas français Laughing ) Le départ, les moments avec Aurore Okay La raison du pourquoi House ne peut plus avancer Okay Le petit bout avec Wilson Okay

Bref ! BRAVO ! Continue comme ça !
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Sam 7 Juin - 18:30 (2008)    Sujet du message: Half man Répondre en citant

Embarassed MERCI!! j'ai tout bien compris ce que tu voulais dire et ça fait du bien!! Very Happy
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
larockeusedu60
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 629
Localisation: En picardie

MessagePosté le: Dim 8 Juin - 00:10 (2008)    Sujet du message: Half man Répondre en citant

Okay

J'ai particulièrement aimé ces chapitres Very Happy !

J'ai hâte de lire la suite ! Mr. Green
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:29 (2016)    Sujet du message: Half man

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DR HOUSE Index du Forum -> Fan Art -> Art Ecrit Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 3 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com