DR HOUSE Index du Forum
  S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion 
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Loin de tout…
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DR HOUSE Index du Forum -> Fan Art -> Art Ecrit
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jainas


Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2008
Messages: 1

MessagePosté le: Lun 30 Juin - 03:45 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Ah j'adore comme d'ab ! Very Happy
J'attends la suite avec impatience ^^
_________________
Everybody Lies
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 30 Juin - 03:45 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Mar 1 Juil - 18:07 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Very Happy sympa et crédible comme suite....un plaisir... Very Happy
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Ven 4 Juil - 23:56 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

merciii Embarassed

Tout est différent 2ème partie

« Hey oh, hey oh… On part au boulot… Tidididaaa.
- Hugh ? Le regardant avec un petit sourire.
- Ouiiii ma Lisa ?
- Tu as pris le téléphone tout à l’heure ?
- Pendant que tu étais sensuellement sous la douche sans moi ?
- Elle rigola. Exactement.
- Hum, alors je l’ai pris ! Tu pars en même temps que moi aujourd’hui.
- Ah bon ? Et pourquoi ?
- Aucune idée ! C’est David qui veut te voir.
- Bizarre, tu crois qu’il flippe pour l’interview ?
- Mais non ! Sinon de un il serait en retard et de deux il m’a dit qu’il avait adoré ma couleur rouge pivoine.
- Elle le taquina, lui pinçant les joues. Je suis allée voir sur youtube… Elle y est déjà… Et je ne t’explique même pas les commentaires.
- Si si explique !
- Tu es sûr ?
- Donne-moi les meilleurs.
- Alors… Il y en a qui t’aime… Quelle idée tu es à moi ! Elle rigola. D’autres qui m’aiment moi ! Et il y a des fous qui nous aiment les deux ! Il y a aussi des cœurs, des ‘Huli power’… Tu savais qu’on était le couple Huli ?
- J’avais entendu ça en effet ! Amusé. Continue.
- Des ‘j’en étais sûr !’ en passant par ‘Sont trop chou’ ou ‘Hugh n’oublie pas de respirer !’.
- Mais euh… J’aimerai les voir à ma place, la moitié serait tout aussi rouge.
- Ah, et puis il paraît qu’on est HOT !
- Excellent !
- Y’en a aussi qui disent que j’aurais dû te laisser célibataire pour le bien de l’humanité.
- Il rigola. Carrément ! Pour le bien de l’humanité ? Il l’embrassa doucement. Pour le bien de l’humanité, je t’empêche de tomber sur un super surfeur bien foutu ! Faut le laisser aux autres !
- Entrelaçant leurs mains. Tu as raison, nous qui sommes un peu fous, il faut qu’on reste entre nous !
- Tout à fait ! On ne peut pas se mélanger, ça deviendrait un désastre ! On ne peut pas risquer une épidémie.
- Une épidémie de gens heureux ! Horrible !
- Il rigola. Et ça serait vraiment NUL ! Et personne n’est fâché ?
- Si si, il y en a… Mais ils se font descendre par les autres.
- Tu as le public avec toi…
- Told you…
- Bon, ce n’est pas tout mais il faut qu’on y go ! On va être en retard.
- Pour changer… »

D’un pas motivant, ils partirent aux studios ! A peine arrivée, Lisa fut presque harponnée par le producteur qu’il l’entraîna sans plus tarder dans son bureau.

« Lisa ! Tombe bien que tu sois là !
- Je suis là parce que tu l’as demandé chef ! Dit-elle en plaisantant. Ma secrétaire a transmit le message.
- Ta secrétaire a une voix d’homme.
- Je sais… Plus utile…
- Pour ? Non non, ne dis rien ! Je ne veux rien savoir.
- Pour faire la poussière bien entendu ! Tu pensais à quoi ?
- Au fait que vous êtes partout en ce moment !
- Pourtant on ne sort pas beaucoup !
- J’ai des milliers de téléphones de journalistes qui veulent savoir si tu es enceinte. Je pense qu’ils sont AVEUGLES !
- Oh mais non voyons David.. Pourquoi tu dis ça ?
- Parce que tu as du VENTRE ! Et des… non oublie, je n’ai rien dit.
- Et alors ? J’aurais pu… trop manger…
- Trop manger… Tu as vu la scène du strip l’autre soir à la télé ?
- Non ! Je voulais et puis j’ai eu un empêchement, le final a eu du succès ?
- Beaucoup ! Je suis un peu désolé de vous faire tourner maintenant, enfin surtout toi… mais s’il y a une autre grève, il faut qu’on prévoie !
- Je sais, je sais… Que voulais-tu me dire par rapport à la scène du strip ?
- Tu te rappelle quand on l’a tournée ?
- Ben, il y a un petit mois non ?
- Et il y a… disons 5 semaines, allez 6… tu étais à combien de semaine de grossesse ?
- Neuf !
- Et tu crois que neuf semaines, enceinte de jumeaux ça ne se voit pas ?
- Oups… Je ne me sentais pas vraiment enceinte à cette période.. Enfin si… mais c’était avant ma première écho et je ne savais pas que j’avais des jumeaux.
- Oui… Oui…. Oui… Bon, heureusement que tu nous l’as dit… On a quand même dû rectifier les images, pas beaucoup… Mais Cuddy a un ventre parfait dans le fantasme d’House…
- Hey, pas que dans son fantasme.
- Certes… Mais là tu as une MST comme dirait House.
- Elle rigola. Et la meilleure !
- Alors je te laisse voir la scène… [NA : pour un rappel très agréable, t’ention spoiler saison 4 : http://fr.youtube.com/watch?v=I0-i5D10pfQ ]
- Après le visionnage, en plaisantant. Héhé, je suis sexy ! Je comprends pourquoi il y a des gens qui m’aiment !
- Et les fans du couple House et Cuddy sont heureux !
- Satisfaite. J’imagine ! Donc tu voulais me dire que tu avais fait des réglages ?
- Oui… Et surtout que les gens vont vraiment voir que tu es enceinte.
- Pas de problème, ils peuvent voir ce qu’ils veulent… Moi je ne dis rien.
- Hum… Tu vois quand ta gynéco ?
- Pour ?
- Non parce que je me méfie, si je dois te faire tourner les 24 épisodes tout de suite.
- Mais non mais non. Pour l’instant tout roule ! En tout cas j’espère…
- Lisa, je ne veux pas te sermonner. Mais si tu pouvais faire en sorte qu’on sache le plus rapidement possible ça serait vraiment mais alors vraiment gentil !
- Mh, je vais voir ce que je peux faire pour toi.
- Merci !
- Autre chose ?
- Dis à ta secrétaire qu’elle fait du bon boulot.
- Elle rigola. Le message sera transmit ! Tu peux compter sur moi ! »

*_*

A la fin de la journée, Hugh lui laissa la voiture, il devait passer récupérer sa moto qui était restée où il l’avait laissée la dernière fois tout simplement. Elle le déposa devant sa chère et tendre moto et rentra seule de son côté.

Hugh enfila son casque et s’apprêta à démarrer lorsqu’il entendit le nom de Lisa, il cherchait d’abord d’où ça venait et il réalisa : la fenêtre de la doctoresse était ouverte et elle parlait d’elle à son assistante. Les mots qu’il entendit le cloua sur place, puis il resta jusqu’à entendre : ‘Je l’appellerai lundi, on va lui laisser le weekend.’

Il avala difficilement sa salive et démarra… Il allait être difficile pour lui de faire comme si de rien n’était…
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Sam 5 Juil - 08:35 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad ...euh tu vas pas nous faire attendre dis????????????nous non plus on peut pas faire comme si de rien n'était grrr Twisted Evil Wink Mr. Green
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Sam 5 Juil - 10:10 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Very Happy Et toi diiiit tu nous écris l'autre histoire ? Embarassed

je poste la suite dans la journée Smile
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Sam 5 Juil - 17:32 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Tout est différent 3ème partie

Hugh était ailleurs le vendredi soir, le samedi matin aussi… Il ne bougea pas vraiment jusqu’au samedi soir, il ne savait absolument pas quoi faire ou dire. Et s’il avait mal entendu ? Et si finalement ce n’était pas elle la patiente ? Il pouvait très bien se tromper et ce n’était pas une information à diffuser, même à la personne concernée, à la légère. S’il lui disait, elle allait passer les 2 prochains jours à paniquer quoi qu’il fasse, mais ne pas lui dire était-ce une forme de mensonge ? Non, il ne pouvait pas lui dire sans en être sûr ! Et il allait se préparer à être là si c’était vraiment le cas.

Assis sur le lit, il ferma doucement les yeux, Lisa avait passé ses bras autour de sa nuque et ses mains reposaient sur son torse et ses jambes s’étaient alignées aux siennes. Malgré qu’elle soit derrière lui, il sentait son visage contre le sien. Elle avait forcément remarqué son inquiétude et n’avait pas posé de questions. Elle respectait son silence et savait qu’il lui fallait un peu de temps pour réfléchir avant de pouvoir en parler. Il posa ses mains sur les siennes puis leva les yeux vers elle.

« Tout va bien Liz ?
- Oui oui. Moi tout va bien… Toi tout aller bien aussi ?
- Je suis pensif…
- Je vois ça… Tu veux en parler ?
- Mh non, je ne pense pas.
- Comme tu veux. Tu as des nouvelles de tes enfants ?
- Oui. Ils disent que pas beaucoup de choses ont changé vu que je n’étais jamais là avant non plus… Je leur manque comme d’habitude…
- Ouf ! Ils ne t’en veulent plus ?
- Non… ça va encore. Ils sont chou !
- Elle lui sourit. Sont comme leur père !
- T’es chou !
- Comme mon père !
- Il rigola. Mais ne t’inquiète pas pour moi. Je réfléchis.. C’est tout.
- Mh.. Je n’aime pas te savoir pensif.
- C’est gentil.
- Tu voudrais sortir un peu ? Te changer les idées ?
- Mh.. Non… Ce soir… Je m’occupe de toi !
- Oh.. Rien que ça… Il y a quoi au programme ?
- Je t’aurais proposé du vin.. mais non.. Mieux que ça.
- Intéressée. Ah oui ?
- Fraises en entrée, massage en plat principal.
- Massage ? Mh ? C’est une excuse pour que je me déshabille ?
- Non ! Ça c’est uniquement la préparation pour le dessert !
- Rien que ça ?
- Oui, femme ! Il rigola. Déshabille-toi, j’arrive avec le matériel ! »

Il se leva, posa sa main sur la joue de Lisa et l’embrassa tendrement.

« Mh.. Avec un baiser comme celui-ci, je ne cherche même plus à comprendre… »

Il lui sourit et disparu de sa vue. Elle se mit sagement en sous-vêtement puis s’allongea sur le lit. Elle essayait de ne plus trop penser à son air inquiet… Elle pouvait comprendre qu’il sot nostalgique mais elle avait toujours la peur qu’il regrette sa décision. Elle trouvait, finalement, tellement légitime ses moments de doutes qu’elle avait presque envie de le laisser tranquille un petit moment pour qu’il puisse réfléchir.

Ses doutes cessèrent quand elle le vit revenir, huile de massage dans une main, fraises dans l’autre. Il aurait pu penser à la chantilly, pensa-t-elle un instant. Il s’arrêta dans l’encadrement de la porte et l’observa quelques secondes.

« Ah ma Lisa…. Tu es magnifique !
- Tu as vu ça ? Je t’ai obéi !
- Le pouvoir de l’homme !
- Elle rigola. ça doit être ça ! »

Il se mit en caleçon et la rejoignit sur le lit.

« Bon, je ne pense pas que tu puisses te mettre sur le ventre ?
- Hum… non… en plus ces derniers temps c’est un peu plus sensible.
- Oh. Il grimaça.
- Mais ça va passer ! Allongée sur le dos. Dis alors… ces fraises ? »

Il rigola puis lui glissa lentement une fraise dans la bouche. Ne quittant pas son regard, elle la prit sensuellement entre ses lèvres puis mordit à pleines dents. Il l’embrassa ensuite doucement, profitant ainsi du goût sucré de la fraise…

« Je te préfère à la fraise… » Dit-elle en un murmure.

Elle appuya sa main sur sa nuque, approfondissant le baiser. Elle prit à son tour une fraise, le faisant déguster petit à petit. Ils partagèrent le plat, alternant avec toutes sortes de baisers. Quand Hugh voulu se lever pour s’emparer de l’huile de massage, Lisa, d’un coup de pied, la fit tomber au sol. Il la regarda bizarrement.

« Pas faim pour le plat principal… On passe au dessert ? »

Il lui sourit presque timidement, il n’était plus habitué à autant de désir. Le fait d’avoir une femme à des milliers de kilomètres ne facilitait pas forcément la vie de couple.

Il aspira délicatement sa lèvre inférieure, elle le fit basculer sur le dos et se plaça sur lui. Il posa ses mains sur son ventre.

« Je me réjouis déjà de les sentir…
- Elle lui sourit. Tu n’es pas le seul ! Je me trouve déjà énorme maintenant alors qu’ils ont la taille d’une crevette.
- C’est parce que tu en as deux… de crevettes.
- Et j’en suis déjà dingue !
- Moi aussi. Lui dit-il en souriant. »

Il se releva légèrement pour l’embrasser et il en profita pour détacher son soutien-gorge. Sa bouche glissa immédiatement le long de son décolleté imaginaire. Il enveloppa, de sa main, son sein et massa tendrement. Elle souffla un ‘Oh mon dieu…’ lorsqu’elle sentit son autre main vagabonder sur son corps. Hugh lui mordilla gentiment l’oreille et lui indiqua discrètement :

« Tu peux m’appeler Hugh… tu sais.. On est intime..
- Elle rigola. Pour moi, tu seras toujours mon dieu. »

Il l’embrassa fougueusement, la couchant progressivement sur le dos. Il la dénuda entièrement, frôlant la douce peau de ses jambes et s’attarda sur les points les plus sensibles, la faisant frissonner sous ses caresses. Il remonta graduellement jusqu’à son cou où il le pinça affectueusement de ses lèvres, laissant une minuscule trace presque invisible.

Lisa faufila ses mains sous son caleçon, caressa ses fesses et laissa délibérément exprimer son envie. Entièrement nus, corps contre corps, ils n’attendirent pas plus longtemps et s’unir presque un peu trop sauvagement…

***

Le dimanche passa aussi rapidement que leur samedi soir et ils se retrouvèrent en un clin d’œil, lundi matin. Hugh était parti faire deux-trois achats, c’était un de leur rare jour où ils pouvaient rester tranquillement. Quand il revint, il trouva Lisa, toute blanche, au téléphone. Il inspira profondément et attendit qu’elle termine.

Lisa raccrocha et resta un moment sans voix puis lui dit simplement qu’ils devaient aller voir la gynéco, qu’elle n’avait pas beaucoup plus d’information mais que cela semblait assez urgent. Quand il la questionna sur ce qu’elle avait dit, elle s’approcha et récita la phrase comme si tout cela lui semblait irréaliste.

« Il y a quelque chose qu’on aimerait vérifier, on a comparé vos deux dernières échographies et il me semble que quelque chose nous a échappé, si vous pouviez venir assez rapidement pour qu’on puisse prendre une image actuelle.
- Euh… Rien d’autre ?
- Qu’il ne fallait pas que je m’inquiète, que de toute façon il fallait que je vienne pour en savoir plus.
- Il la prit tendrement dans ses bras. Elle peut nous prendre quand ?
- Maintenant… On peut y aller maintenant.
- D’accord. »

Ne sachant plus vraiment quoi penser, ils s’y rendirent machinalement.
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Sam 5 Juil - 18:25 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Very Happy eh.....merci pour la scène tendre (enfin hot je devrai dire Embarassed ) mais tu nous laisses quand même sur une inquiétude pour les jumeaux!! (moi qui en ai qui ont treize ans..ça me rappelle mes angoisses... Very Happy sauf que j'avais pas la chance de porter ceux de hugh Mort de Rire je crois que la vision de l'extrait de la saison 5 + cette scène entre Hugh et lisa m'a grisée)
bref tu pars pas envacance tant que tu nous as pas révélé la source d'inquiétude ou tu me le dis par mail privé Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Sam 5 Juil - 22:07 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Je pars en vacances mardi Mr. Green

promis, je poste la suite avant Razz

mais bon au pire je suis loin que 7jours Wink (comment des fois j'aimerais avoir les mêmes vacances que les étudiants xD )

Tu as des jumeaux ! Trop chooooooou Very Happy Bon pas ceux de Hugh mais bon on fait comme on peut non ? Mort de Rire

En tout cas merci pour tes commentaires Smile ça motive vraiment !
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Lun 7 Juil - 16:03 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Dernière suite avant mes vacances Smile A mercredi prochain !

Tout est différent 4ème partie

Ils s’y rendirent dans des délais incomparables, se moquant de savoir si des journalistes les avaient suivis ou non. A peine ils avaient posés un pied à l’intérieur du cabinet qu’ils étaient reçus. Les autres clientes les regardèrent bizarrement, recevoir des clients en urgence n’étaient jamais bon signe en obstétrique.

Lisa se prépara silencieusement, la doctoresse avait été très discrète vis à vis des questions qu’elle lui posait. Elle disait qu’il fallait vraiment qu’elle vérifie avant de faire des conclusions trop hâtives. En même temps, venir refaire des contrôles n’avait rien de rassurant et elle en était plus que consciente.

A peine avait-elle été branchée sur monitoring qu’ils comprirent. Lisa devint blanche et Hugh se précipita à ses côtés. Ils restèrent silencieux, attendant qu’on leur dise quelque chose. Ils avaient besoin de l’entendre, d’entendre à quel point s’était grave. La doctoresse prit une inspiration en reposant la sonde. Elle les regarda et se lança.

« Nos doutes ont été malheureusement confirmé. Il y avait effectivement un retard de croissance sur un des fœtus.
- Avait ? Dit Lisa d’une voix cassée.
- Il y a actuellement une absence de mouvements actifs et de… Elle marqua une pause. battement de cœur. Je suis désolée… On va devoir surveiller le fœtus vivant.
- J’ai… perdu un bébé ? Mais pourquoi ?
- On va déterminer la cause, on va prendre soin de vous et de…
- Elle lui coupa la parole. Attendez… Je… Vous ne savez pas encore ce qu’il s’est passé ?
- Il peut y avoir diverses raisons mais le retard de croissance intra-utérin est assez fréquent lors de grossesse multiple.
- On… on aurait pu le voir avant ?
- On aurait pu le voir lors de la dernière échographie mais on n’aurait rien pu faire. Dans la plupart des cas, cela se fait naturellement, pour permettre au survivant de se développer correctement.
- Une larme coula sur son visage. Parce que je n’avais pas assez de place pour les deux ? Je.. Vous croyez que c’est une cause maternelle ?
- Vous avez eu un choc récemment ? Emotionnel ou physique ?
- J’ai eu quelques bouleversements dans ma vie mais au tout début de ma grossesse. J’ai eu quelques saignements l’autre jour après un rapport…
- Le saignement peut montrer justement l’abandon d’un des embryons… Ecoutez Mme Edelstein, je vais vous laisser quelques minutes avec votre mari, vous pouvez vous rhabiller et dès que je reviens, je vous explique ce qu’on va faire maintenant d’accord ? Il ne faut surtout pas que vous abandonnez maintenant.
- Parce que j’en ai encore un ?
- Parce que le fœtus vivant a besoin de vous. »

Elle baissa les yeux et se réfugia dans les bras d’Hugh qui n’avait pas réussi à trouver ses mots. C’est quand même lui qui l’aida à s’habiller, ils se parlèrent à peine, cherchant à comprendre ce qui s’était passé. Ils se sentaient coupable. Ils n’avaient jamais imaginé avoir deux enfants mais ils s’étaient habitués et ils avaient fini par adorer l’idée. C’était… quelque chose d’exceptionnel. Et maintenant ils devaient affronter cet échec. Quand la doctoresse revint, ils étaient tous les deux enlacés, Lisa pleurait doucement et Hugh semblait redoubler d’effort pour ne pas craquer. Elle les invita à s’asseoir et reprit la parole.

« On va devoir surveiller très consciencieusement votre grossesse, ce qui veut dire qu’on aimerait vous garder 15 jours à l’hôpital pour pouvoir contrôler minutieusement tout ça.
- Elle ravala sa salive. 15 jours… A l’hôpital… Mon petit restant est en danger ?
- Il y a toujours un risque et il faudrait vraiment qu’on fasse des examens.
- Mais là… il est en vie ?
- Oui. Il a grandit normalement.
- Mais ?
- Même si vos jumeaux n’étaient pas dans le même placenta, il se peut qu’il y ait eu des problèmes communs. Et c’est pour cela qu’il faut impérativement qu’on vérifie.
- Je dois partir tout de suite ?
- Demain matin vous avez rendez-vous mais si vous avez des questions entre temps, n’hésitez pas à me joindre, je peux vous donner des coordonnées de spécialistes si vous avez besoin. S’adressant à Hugh. Monsieur, vous pouvez vous arranger pour avoir quelques jours de libre ?
- Oui, je pense que je peux sans problème rester avec Lisa.
- Tant mieux. Pour vous Lisa je vais vous faire un arrêt indéterminé.
- Elle laissa tomber sa tête sur l’appuie tête du fauteuil. D’accord… »

Elle continua sur un blabla médical mais ils n’écoutaient plus. Ils rentrèrent chez eux mécaniquement, comme s’ils avaient été programmés pour arriver à cet endroit…

***

Elle frappe de son poing contre le mur… encore… les trois pas qu’elle fait sur elle-même ne la calme pas… Elle a de la peine à respirer… Il fait chaud… trop chaud… Le mur est froid… Elle colle sa joue contre… Son poing frappe répétitivement, le bruit sourd qui s’en échappe ne lui suffit pas… Elle fait quelques pas, ses jambes tremblent… Elle croise son regard dans le miroir, elle se maudit.

Elle inspire, expire. Elle tape du pied et appuie violemment son dos contre la porte qui se ferme sous le choc. La porte est froide elle aussi pourtant elle a la sensation de brûler. La sensation de ne plus rien contrôler. Son corps s’écroule et glisse le long de la porte jusqu’à même le sol. Son ventre se tord et elle a rapidement la sensation désagréable de fourmis qui l’envahit.

Elle ferme les yeux, entrouvrant la bouche pour respirer, elle veut dormir, elle veut oublier…

Du revers de la main, elle essuie ses larmes incessantes puis regarde le noir qui s’y est déposé. Elle lève les yeux et regarde par la fenêtre. Le ciel bleu ne l’apaise pas non plus. Elle se lève puis s’écroule à nouveau. Ses yeux se ferment, elle veut que tout s’arrête, que ça se calme. Elle veut rester sur le lit… Sa tête tourne, elle a trop pleuré et sa mâchoire lui fait mal.

Elle veut oublier, elle ne veut plus avoir mal, elle aimerait être forte. Crier… oui… elle a besoin de crier mais aucun son ne sort de sa bouche. Elle ne sait plus ce qui compte dorénavant pour elle.

Elle frappe à nouveau du poing… Elle s’aperçoit dans la glace et s’observe… Ses yeux sont devenus clairs et graves, ses pommettes sont marquées de ses larmes et ses lèvres sont rouges vives. Elle frappe encore et encore contre le mur jusqu’à ne plus sentir sa main.

Elle alla s’écrouler à nouveau lorsque deux mains se logèrent sous ses épaules et la releva. Elle se retourna, le regarda machinalement.

Il passa son doigt sur ses pommettes puis fit le contour de ses lèvres… Elle se blotti contre lui… Sa respiration se calma…

Cette fille… s’était elle mais elle ne parvenait pas à se reconnaître…

Et dire qu’il ne s’était absenté qu’une demi-heure…

Plus rien ne sera jamais pareil…
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Mar 8 Juil - 18:29 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

bonnes vacances cuddy et merci pour cette suite...j'aime bien (même si c'est un peu angoissant) ton écriture après les trois ***...à très vite!! Very Happy
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Mer 16 Juil - 16:15 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Beginning of the end 1ère partie

Lisa ouvrit doucement les yeux, elle avait l'impression d'être encore dans les vapes, la douleur refaisait son apparition au fur et à mesure qu'elle revenait à elle. Elle aperçu une main dans la sienne avant de pouvoir la sentir, elle tenta de se remémorer ce qu'elle avait fait ces dernières heures mais elle n'y parvint pas. Elle savait maintenant où elle était et elle savait que c'était Hugh qui était tendrement enlacé à elle et qui caressait, de son pouce, sa main encore endormie.

Hugh entendit un léger gémissement et il la serra un peu plus contre lui. Déjà que pour lui, la journée d'hier avait été éprouvante, il n'osait imaginer ce qu'elle avait ressentit. Il avait passé des heures à attendre, les médecins ne voulaient pas le laisser entrer. Ils lui disaient que son nom n'était pas sur le dossier en tant que père et qu'il n'avait aucun lien de parenté avec la patiente. Ils lui avaient expliqué calmement que Mme Edelstein avait dû remplir la déclaration de grossesse sans mettre un nom de père, lui faisant remarquer simplement que cela arrivait régulièrement si le couple n'était pas marié et que le futur père avait des doutes.

Durant quelques minutes, Hugh avait même pensé à lui faire manger son formulaire de déclaration de grossesse mais il se contenta de lui demander s'il y avait une solution.

La solution était simple, il fallait que Lisa leur dise qu'il était accepté à ses côtés. Simple... C'était vite dit, elle était tout le temps en examen ou alors ils n'avaient pas eu le temps de lui demander, ils avaient fini par dire qu'ils avaient autre chose à faire et là il avait littéralement perdu son sang froid. Il avait alors ouvert le dossier, remercié les médecins avant de le leur rendre et il était partit sans dire un mot par la porte laissée involontairement ouverte. Il avait mit un certain temps à trouver où il l'avait mise. Il avait d'abord suivit une femme enceinte puis demandé naturellement à une infirmière qui l'avait volontiers renseigné. Il l'avait trouvée, couchée sur le lit et mains sur son visage. Elle semblait souffrir et il s'était précipité à ses côtés, enveloppant sa main avec la sienne.

« T'es enfin là... Avait-elle murmuré.
- Ils ne voulaient pas me laisser rentrer.
- Pourtant tu es arrivé avec moi.
- Oui, mais après c'était d'autre médecins et comme je ne suis pas mentionné sur ton dossier.
- Elle avait alors eu un blanc de réflexion. Oh.. Je lui avais pourtant demandé de te rajouter après… Je suis désolée.
- Pas grave. L’important c’est que je sois arrivé à rejoindre ma petite femme.
- Un sourire s’était dessiné sur son visage. Tu n’es pas encore mon mari… »

Il avait voulu lui changer les idées plus longtemps mais la sécurité fit une entrée fracassante.

« Monsieur, vous n’êtes pas admis dans cette chambre ! Veuillez sortir et laisser madame tranquille ! Ils s’étaient approché dangereusement.
- Attendez ! Je suis avec elle. Le père c’est moi.
- Votre nom n’est pas dans le dossier. Ils l’avaient alors saisi par les épaules.
- Laissez-le moi… Lisa avait parlé d’une voix faible mais suffisamment audible. C’est le père de cet enfant et je n’ai pas spécialement envie d’être seule aujourd’hui. »

Il avait pu alors rester à ses côtés pendant qu’elle subissait un nombre incalculable d’examens. Il avait essayé de s’opposer à tous les calmants qu’ils lui avaient donnés mais, encore une fois, il n’avait aucun droit sur sa santé.

Lisa avait été dans un état second toute la journée, il lui avait été dit plein de mots incompréhensibles et elle n’était pas arrivée à retenir le pourquoi du comment. Elle fût donc contente de se réveiller au côté d’Hugh. Au moins un point de repère rassurant. Elle entendit sa voix murmurer son prénom, elle prit une inspiration, oui, elle était vraiment soulagée de ne pas être seule.

Ils restèrent un moment enlacés, il n’était vraiment pas tard et ils ne savaient absolument pas ce que leur réservait cette nouvelle journée. Lisa se retourna doucement, ils se regardèrent longuement, Hugh essuya une larme qui s’échappait à nouveau de ses yeux.

« J’en ai marre de pleurer. Dit-elle d’une voix cassée.
- Pleure tant que je peux te consoler, pleure tant que je suis avec toi, pleure tout ce que je n’arrive pas à pleurer.
- Tu es triste ?
- J’ai une impression de vide indescriptible.
- J’ai l’impression qu’on détruit petit à petit mon environnement rassurant.
- Il ravala sa salive. Comment tu te sens physiquement sinon ?
- Je crois que j’ai oublié la journée d’hier et ça me fait peur.
- Avec tout ce qu’ils t’ont donné, Il prit un air sérieux., c’est un peu normal.
- Je me rappelle de millier d’examens.
- C’est un peu ça…
- Le bébé qui reste va bien ?
- Ils ne nous disent rien, je crois que les tests servent aussi à déterminer tout ça.
- Et ils nous on dit pourquoi j’ai perdu un bébé ?
- Je ne sais plus vraiment, ils ont dit tellement de choses qui se résumaient à ‘sélection naturelle’, comme nous avait dit la gynéco. Il est parti pour laisser plus de place au plus fort.
- Je ne vais pas y arriver… Dit-elle dans un souffle. Je ne sais plus pourquoi me battre.
- Parce qu’un petit être a besoin de toi… Parce que j’ai besoin de toi.
- J’ai tant besoin de toi aussi…
- On va prendre le temps qu’il faut mais on se battra ensemble.
- Hugh ?
- Vi Liz ?
- Merci d’être là. »

Il la prit un peu plus dans ses bras, caressant tendrement ses cheveux, alors qu’elle se blottissait au creux de son épaule.

Il avait beau être minuscule, ils s’y étaient attachés. Ils avaient peut-être peur d’élever deux enfants, la perspective d’en n’avoir plus qu’un leur arrachait le cœur. La seule chose qu’ils pouvaient savoir était que si jamais ils perdaient leur deuxième raison de vivre… La peine serait insurmontable…

L’infirmière qui devait venir les réveiller ne vint pas… Elle les avait aperçus, enlacés, presque sereins, l’un contre l’autre et n’avait pas eu le cœur de les déranger. Elle était repartie sur la pointe des pieds comme pour préserver un moment de calme…
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Mer 16 Juil - 18:53 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Very Happy bon retour de vacances Cuddy.. Very Happy
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Mer 16 Juil - 20:04 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Very Happy Merciiii Razz
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Sam 19 Juil - 13:41 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Vous pouvez lire avec

Lifehouse - Somewhere in Between mais c'est pas obligé Razz

Beginning of the end 2ème partie

Une nouvelle journée épuisante de finie et ils ne savaient absolument pas combien de journée ils leur restaient à subir dans cet hôpital. Ils ne s’accordaient même pas entre médecins, ils avaient tous une idée mais jamais la même. Lisa ne mangeait presque pas et ça les inquiétait aussi, à vrai dire, ils étaient souvent inquiets, quoi qu’ils fassent. Ils leur avaient promis un bilan complet en fin de journée mais ils n’avaient plus la force d’écouter quoi que ce soit.

Le médecin arriva quand même, avec cet air sérieux qui leur va si bien.

« Re bonjour ! J’ai un peu plus de précision sur la suite. Ils écoutèrent sans rien dire. On va encore vous garder une bonne dizaine de jours.
- Lisa, la voix cassée. Quoi ? Dix jours encore ?
- Oui madame, la grossesse étant à risque nous…
- Elle le coupa. Ma grossesse était à risque même avant tout cela.
- Doublement, par votre âge et par l’attente de jumeaux.
- Et là on rajoute un troisième facteur c’est cela ?
- Oui, on n’aimerait pas risquer une infection.
- Et mon bébé actuel, comment il va ?
- Pour l’instant, on n’en sait pas beaucoup plus.
- Mais vous ne savez rien… Elle baissa la tête, elle n’arrivait même plus à s’énerver.
- Son cœur bat, il s’accroche et il continue à évoluer dans le bon sens. Le seul souci…
- Il me semblait bien qu’il devait y avoir un mais…
- Le décès de son jumeau pourrait affecter son état de santé. C’est pour cela qu’il faut surveiller.
- Es-ce que j’ai une autre option ?
- Non, je suis désolée. C’est votre meilleure option afin de mettre toutes les chances de votre côté, si vous désirez poursuite cette grossesse bien entendu.
- Vous plaisantez là ? Vous êtes entrain de me dire que je peux abandonner mon 2ème enfant ?
- Il y a des mères qui ne souhaitent plus poursuivre et je me dois de vous informer des choix que vous disposez.
- Elle ferma les yeux. Mon mari pourra rester avec moi ?
- Oui, vous êtes dans une chambre privée cela ne pose aucun problème.
- Vous savez maintenant pourquoi… Elle n’arrivait pas à finir sa phrase.
- Nous n’avons pas encore trouvé la raison du décès. Nous penchons plus sur un choc…
- Puisque je vous dis que je n’ai pas eu de choc !
- Je… mal à l’aise. Dès qu’on a plus d’informations, on vous les communiquera.
- Il se peut que vous ne trouvez jamais n’es-ce pas ?
- Oui en effet.
- Vous allez tout faire pour que mon bébé survive ?
- Oui ! Nous contrôlons actuellement votre taux hormone qui a chuté avec la perte d’un fœtus mais il devrait remonter rapidement.
- Elle soupira. Et vous avez quelque chose de chouette à me dire ?
- Votre tension s’est stabilisée et c’est rassurant ! »

Elle sourit timidement et se blottit dans les bras d’Hugh. Le médecin les laissa seuls, refermant timidement la porte derrière lui.

« J’ai peur… Dit-elle tristement.
- Moi aussi…
- C’est censé être quelque chose de joyeux, attendre un enfant non ?
- ça l’est…
- Pourquoi pas pour moi ? Pourquoi je fais tout à l’envers depuis quelque temps ?
- On n’a juste pas de chance.
- Tu étais heureux et moi je t’enlève à ton bonheur pour arriver dans un enfer indescriptible.
- Liz’… Ne penses pas ça s’il te plaît. J’ai besoin de toi pour cette épreuve… de toi… avec moi… Je ne veux pas que tu culpabilise pour ce qui arrive. Tu n’y es pour rien !
- Je ne sais pas ça… Et si c’était parce que je ne me suis pas reposée ?
- Le plus probable était un retard de croissance uniquement. Ils nous auraient dit si on avait fait des erreurs.
- Ils ne savent pas…
- Lisa… Je peux te promettre quelque chose ? Elle hocha la tête. Je vais m’arranger pour que quand tu sortes d’ici, on soit les deux en congés ! On va surmonter ça ensemble. Je ne vais pas t’abandonner et il faut que tu arrête de penser que tu as fait tout faux. Tu es adorable, tu es adorable avec tout le monde et je suis persuadé que tu feras une excellente mère. Une larme coula sur la joue de Lisa. On a peut-être perdu un bébé avant même de le connaître, il faut qu’on soit plus fort que ça. Je veux cet enfant avec toi et même s’il aurait dû en avoir deux, même si ça va être difficile de faire la part des choses, même si on passera des journées à y repenser… Je te promets… Je te promets que je vais tout faire pour qu’on soit heureux, nous trois, qu’on soit heureux et qu’on se dise qu’on ne sera jamais seul car le petit ange veillera sur nous.
- Je…
- Je t’aime Lisa… Elle rougit. Et va falloir t’y habituer car je n’ai pas l’intention de changer d’avis.
- Elle lui sourit timidement. Tu ne vas pas m’abandonner alors ?
- Je ne vais pas t’abandonner.
- J’ai besoin de toi.
- Je suis là.
- On fait quoi si je perds notre deuxième enfant ?
- Je ne veux même pas y penser…
- J’ai peur de ne pas y arriver… De ne pas trouver à quoi m’accrocher.
- On sort !
- De quoi ?
- Je vais m’arranger pour pouvoir sortir un moment à l’extérieur.
- Mais…
- Pas loin mais cette chambre nous déprime et on n’arrive même plus à être nous. Comment tu veux qu’on arrive à s’en sortir si on reste enfermé dans ses murs où rien ne semble nous rappeler qu’on peut être heureux.
- Je…
- Ne bouge pas je reviens ! »

Et il s’éclipsa sans plus d’explications. Il revint cependant assez rapidement, ses habits à la main.

« C’est tout arrangé. On peut sortir autour de l’hôpital, j’ai presque un périmètre de sécurité mais on moins, on sera dehors !
- Etonnée. Ils n’étaient pas contre ?
- Non, ils ont même dit que c’était une excellente idée. Ils ne le proposent jamais aux patients car généralement ils n’ont pas envie de bouger.
- Oh… »

Il l’aida à s’habiller puis ils sortirent doucement. Le plus difficile était d’ignorer les regards des gens qui pensaient les reconnaître. Ils trouvèrent un coin tranquille dans l’enceinte de l’hôpital et restèrent silencieux. Tout était trop silencieux… Hugh se plaça derrière elle et il entrelaça leurs mains qu’il posa sur son ventre rebondit. Lisa dut faire un effort pour ne pas les enlever, elle n’aimait plus son ventre. Elle sentit son visage à coté du sien, il se balança au rythme d’une musique imaginaire et ils regardèrent le ciel, espérant trouver une étoile filante…

Ils avaient des vœux à faire…
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Sam 26 Juil - 15:40 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Beginning of the end 3ème partie

Ils restèrent dehors jusqu’à qu’il fasse froid, ils n’avaient pas envie de retourner dans la chambre, ils n’avaient pas envie que tout ce qui venait de se passer soit vrai. Mais que pouvaient-ils faire contre ça ? Incapable de se motiver pour faire quelque chose d’autre, ils ne rentrèrent que lorsque l’infirmière vint les chercher.

A peine furent-ils dans la chambre que Lisa se précipita dans la salle de bain, les nausées avaient fait leur réapparition bien qu’elles ne devaient pas avoir quelque chose de commun avec la grossesse. Les médecins ne cessaient de lui demander si elle avait eu un choc physique ou émotionnel, là, maintenant, elle en vivait un et tout le monde semblait trouver ça normal.

Hugh se sentait impuissant face à toute la douleur qu’elle traversait. Il voulait bien se tenir à côté d’elle, lui tendre un mouchoir puis lui passer un verre d’eau mais ce n’était que de petites choses. Il aurait voulu savoir quoi faire d’autre, pour la soulager, pour pouvoir la comprendre entièrement.

Lisa se releva, bu un peu d’eau et se dirigea machinalement sur le lit. S’il fallait vivre cette épreuve autant le faire presque inconsciemment. Ces dix jours d’hôpital allait être un enfer, elle voulait entendre que son bébé irait bien, qu’elle pouvait rentrer chez elle et vivre une fin de grossesse presque normale. Les médecins essayaient de trouver des mots pour la rassurer mais, pour elle, même s’ils utilisaient des phrases neutres et sans double sens, elle se sentait toujours coupable. On lui avait même dit que cela pouvait être une cause externe, comme le tabagisme passif mais elle n’y croyait pas, Hugh ne fumait jamais en sa présence et elle n’était pas allée dans les bars enfumés.

Pour elle, l’attitude d’Hugh était parfaite, il ne posait pas de question et faisait ce qu’il fallait quand elle en avait besoin, il était là et avoir quelqu’un avec qui partager son mal-être l’empêchait de sombrer totalement.

Le jour d’après, Lisa eut l’autorisation de recevoir des visites, les premières personnes à arriver furent les collègues, ils ne restèrent pas longtemps, la situation les rendait mal à l’aise et Lisa avait l’impression que c’était plus une visite de courtoisie.

Puis elle vit arriver ses parents, surprise car elle avait complètement oublié de les prévenir. Elle regarda Hugh qui hocha de la tête comme pour confirmer sa question silencieuse. Elle reprit sa respiration pour ne pas pleurer, elle ne savait absolument pas comment il avait fait pour trouver leur numéro mais elle était heureuse qu’il l’ait fait. Elle avait toujours entretenu une certaine complicité avec ses parents et les voir lui réchauffait le cœur.

Ils se précipitèrent à son chevet et Hugh recula comme pour leur laisser plus d’intimité.

« Ma chérie… Sa mère pleurait presque. Ton chéri nous a appelé hier, on n’a fait le plus vite qu’on pouvait, le temps que ton père avertisse son chef.
- Lisa leur sourit. Merci d’être là.
- Tu veux qu’on te laisse seule avec ton père ?
- Seulement si vous revenez après.
- Elle esquissa un sourire. Promis ! Elle se tourna. Hugh ? Venez avec moi, on va prendre un café. »

Hugh murmura quelque chose à l’oreille de Lisa qui la fit sourire et il sortit de la chambre avec sa mère. Ils marchèrent silencieusement jusqu’à la cafétéria. Ils se posèrent à une table, les gens discutaient ça-et-là. Hugh se leva et proposa un café qu’elle accepta volontiers. Café en mains, ils reprirent leur conversation silencieuse. Hugh était gêné d’autant plus que la situation n’était pas des plus joyeuses.

« Je l’ai laissée seule avec son père parce que… Commença-t-elle.
- Parce qu’il connaît la médecine ?
- Oui… Vous savez, tout le charabia médical, même si vous avez quelques connaissances à cause de vos caractères… C’est toujours plus facile quand c’est quelqu’un que vous connaissez qui vous explique.
- Il sourit. Et on a tendance à le croire plus facilement aussi.
- Oui, elle sait très bien que son père ne lui dira pas des phrases juste pour la rassurer. Dites-moi comment elle va ?
- Il toucha nerveusement son début de barbe. J’ai beaucoup de peine à savoir ce qu’elle pense mais elle semble perdue et… Il marqua une pause. désespérée.
- Comment vous vous sentez vous ?
- Inutile.
- Je ne vous connais pas personnellement mais Lisa m’a beaucoup parlé de vous. Il devint rouge. Ne soyez pas inquiet, elle m’en a dit que du bien malgré que la situation n’était pas en votre faveur, vous avez su prendre les décisions qu’il fallait et donner ainsi tous les éléments à Lisa pour qu’elle fasse, elle-aussi, sa décision. Je suis contente qu’elle ait trouvé un homme comme vous.
- Si je suis muet il ne faut pas vous inquiétez, j’ai probablement été me cacher dans un trou de souris.
- Elle rigola. Ne soyez pas gêné. Et puis je vous remercie infiniment de nous avoir appelés.
- C’était normal, vous êtes sa famille.
- Non, vous êtes sa nouvelle famille, nous ne sommes que ses parents.
- Elle vous adore !
- Elle vous adore aussi.
- Il baissa les yeux. J’espère arriver à prendre soin d’elle.
- Pourquoi vous n’y arriverez pas ?
- Parce qu’il vous a fallu trois minutes pour qu’elle sourie.
- On l’a connaît depuis 42 ans.
- Il sourit. Ce n’est pas faux.
- Alors c’est normal d’avoir un peu plus de peine. Ne vous dévalorisez pas. Et puis pour cette épreuve on vous aidera. Elle n’est pas la seule à avoir besoin d’aide.
- Une boule se forma dans sa gorge. Merci…
- Vous êtes là pour Lisa, il faut bien que quelqu’un soit là pour vous.
- Elle a plus besoin d’aide que moi.
- Non… Vous l’exprimez différemment c’est tout. Vous semblez aussi perdu et désespéré.
- Son sourire me manque, Lisa semble tellement intouchable, elle est pleine de vie, elle relativise, elle arrive à prendre du recul. Et là, de la voir si mal… J’aimerais tant pouvoir la soulager…
- Croyez-moi, vous faites beaucoup plus que vous le pensez ! »

Il lui sourit, elle avait la même détermination que Lisa et c’était rafraîchissant ! Ils finirent par retourner dans la chambre et ils trouvèrent Lisa avec un petit sourire qui les soulagèrent. Elle semblait avoir pleuré mais elle semblait aussi avoir un poids en moins. Ils passèrent le reste de la journée ensemble, ils finirent même par blaguer et se quittèrent dans une promesse de revenir très très vite.

« J’adore tes parents. Déclara Hugh spontanément.
- Elle lui sourit. Tout le monde les aime ! Merci beaucoup de les avoir appelés.
- C’est rien. C’est un plaisir de te voir sourire.
- Si, tu es un amour ! Elle se blottit contre lui.
- Il l’embrassa tendrement. Je fais de mon mieux. »

Hugh commença à la masser délicatement, les mains puis les épaules, elle commença à se détendre quand elle l’arrêta et lui dit d’une voix inquiète.

« Hugh… Appelle l’infirmière s’il te plaît.
- De quoi ?
- Elle souleva le drap. Je perds du sang… »

Tbc…
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:27 (2016)    Sujet du message: Loin de tout…

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DR HOUSE Index du Forum -> Fan Art -> Art Ecrit Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 5 sur 7

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com