DR HOUSE Index du Forum
  S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion 
Se connecter pour vérifier ses messages privés
Loin de tout…
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DR HOUSE Index du Forum -> Fan Art -> Art Ecrit
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Dim 15 Juin - 11:21 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Merciii tout le monde Smile

L’officialisation (4ème partie)

Nerveuse, Lisa tournait en rond, autour du canapé.

« Tu veux vraiment le faire ?
- Oui.
- Aujourd’hui ?
- Et pourquoi pas ?
- Tu… es sûr ? »

Elle regardait presque machinalement les journaux posés sur sa table de salon. Depuis quelques jours déjà, les rumeurs circulaient sur un éventuel divorce d’Hugh. Sa femme avait discrètement balancé l’information à peine quelques jours plus tard. Il avait été vite harcelé par des journalistes et n’était presque pas sorti de chez Lisa ces dernières semaines. Et aujourd’hui il voulait le faire. Pourquoi aujourd’hui ? Elle savait qu’il voulait absolument assister à sa première échographie dans quelques jours mais elle ne comprenait pas pourquoi il ne voulait pas attendre un peu. Alors qu'elle tournait encore en rond, voyant qu'elle paniquait légèrement, Hugh la retint par le bras et l'attira contre lui.

« Ce n'est pas quelque chose qui n'arrive qu'à nous. Tu sais ça ?
- Oui... Mais on est célèbre.
- Et alors ?
- Du coup tout le monde est au courant. C'est des affaires privées et tout le monde sera au courant.
- On n'a pas le choix.
- Je sais...
- Je suis là, avec toi.
- Tu veux vraiment le faire ?
- Je préfère le faire que de nous retrouver un de ses jours en première page d'un de ces torchons avec une photo où l'on nous voit qu'à moitié et un titre vendeur ! Et là, en le faisant, ça veut dire qu'on assume aussi.
- J'ai peur de la réaction de ma famille.
- C'est ta vie Liz... Tu doute de ton choix ?
- Non... Non...
- Je n'en ai pas envie, je sais juste qu'on doit le faire. Et comme cela, on pourra se promener librement ensemble.
- Elle hocha la tête, se blottissant contre lui. Alors on y va ?
- Déterminé. On y va ! »

Il lui donna un doux baiser sur le bout du nez, plaça un doigt sur son menton afin de lui relever légèrement la tête, puis l'embrassa délicatement. Leurs lèvres s'entrouvrirent et il laissa glisser sa langue à l'intérieur de sa bouche où elle frôla agréablement sa sienne. Ses mains effleurèrent son dos et s'arrêtèrent au commencement de ses fesses alors que Lisa approfondissait le baiser, appuyant de sa main sur sa nuque. Il releva sa jambe à l'équerre, la soutenant pour ne pas qu'elle perde l'équilibre d'une main sous sa cuisse et de l'autre aux creux de ses reins. Elle bascula presque alors qu'il mordillait sa lèvre inférieure avant de se laisser parcourir sa bouche aspirant la peau fine de son cou avant redessiner, de ses lèvres, la lisière de son décolleté.

Lisa gémit doucement lorsqu'il faufila sa main sous sa robe, caressant doucement ses fesses, il joua avec l'élastique de son string alors qu'elle avait pris possession de son torse, le parsemant de brûlants baisers.

« On devrait s'habiller plutôt. Murmura-t-elle sans conviction.
- Tu aimerais mettre quoi ? Dit-il alors qu'il abaissa la fermeture éclair de sa robe.
- Laissant tomber sa robe au sol. Quelque chose...
- Je vois... »

Il abaissa une bretelle de son soutien-gorge, embrassant son épaule dénudée avant de remonter à nouveau sur son cou, cherchant finalement ses lèvres et la laissant s'enivrer de toute la passion qu'il y mettait. Leurs vêtements tombèrent à terre, les uns après les autres et ils s'étaient retrouvés enlacés sur le canapé. Ils continuèrent leur étreinte jusqu’à s’unir sous la pulsion du moment fiévreux.

***

Douchés, coiffés et enfin habillées, ils se préparèrent à sortir. Le sourire aux lèvres, ils se regardaient malicieusement, leur petit imprévu avait eu pour effet d’augmenter leur confiance en eux. Ils s’engouffrèrent dans la voiture et arpentèrent tranquillement les rues. Ils n’étaient pas pressés, le rendez-vous était il y a bien 30 minutes, un peu plus de retard, ou un peu moins, n’y changerait rien. Ils se garèrent devant l’immeuble mais restèrent un moment à l’intérieur comme pour se concerter une dernière fois avant une mission.

« Tu es rayonnante Liz…
- Elle lui sourit timidement, visiblement un peu nerveuse. Merci.
- Tu es prête ?
- Je te laisse dire, faire ce que tu veux, tu gères le tout, on est bien d’accord ?
- Je vais leur parler. De toute façon, le but est de faire court.
- Simple, net, clair et précis ou l’inverse.
- Exactement ! »

Il posa sa main sur la sienne et la serra, se voulant rassurant. Dans un regard, ils sortirent de la voiture, marchant prudemment côte à côte. Les regards se retournèrent sur eux et ils furent accueillis comme il se doit, même avec 30 minutes de retard ils étaient heureux de les recevoir.

« Monsieur Laurie, vous vouliez nous voir pour quelque chose en particulier ? Notre journaliste ici présent espérait que vous lui accorderiez une interview. Il regarda Lisa, un peu confus. Mais vous vouliez peut-être laisser votre place à Mme Edelstein.
- Rassurez-vous ! J'ai mieux que tout ça. Dit-il d'un air confiant.
- Je vous écoute. »

Hugh se leva, tendit la main à Lisa qui se leva à son tour, il regarda le journaliste, lui fit un clin d'oeil avant de poser sa main sur la taille de Lisa, la rapprochant de lui avant de l'embrasser timidement. Ils entendirent le rédacteur en chef hurler quelque chose comme « Qu'es-ce que tu restes bouche-bée, prend une photo connard ! » et là les flashs commencèrent. Il mit fin à leur baiser puis entrelaça sa main dans celle de Lisa qui se demandait où il voulait en venir.

« Voilà Dit-il tout simplement. Je vous accorde une seule question par personne ensuite on s'en va. D'acc Liz ? Elle hocha la tête.
- Hugh, c'est donc vrai que vous divorcez ?
- Oui.
- Lisa, vous considérez-vous comme la responsable à ce divorce ? N'avez-vous pas peur de passer pour celle qui vole le mari des autres ?
- Hugh, intervenant alors qu'elle n'avait qu'ouvert la bouche. Déjà c'est UNE question par personne et c'est plus des attaques que des questions !
- Etant donné qu’elle n’a rien dit depuis son arrivée, je pensais qu’il fallait qu’elle se sente concernée de toute cette histoire. Et je parlais à Madame Edelstein, êtes-vous consciente de tout ce qui va suivre ?
- Lisa, un peu énervée.Je suis consciente de tout ça, je vous remercie de vous inquiéter pour moi. Je vais bien et la décision de Monsieur Laurie n'a tenu qu'à lui, je ne suis en aucun cas intervenue dans son choix. BONNE SOIREE. Rajouta-t-elle un peu sèchement. »

Et elle embarqua Hugh dans sa sortie spontanée, poursuivie par les deux zigotos qui voulaient absolument quelque chose de plus concret. « Passe-moi les clés de la voiture ! » Et c'est comme ça qu'ils se retrouvèrent dehors en moins de 5minutes, ayant fait sensation dans un sens comme dans l'autre. Le retour fut un peu tendu mais l'ambiance se décontracta une fois arrivées à destination.

« Bon il nous reste combien de temps de tranquillité tu penses ?
- Jusqu'à demain matin j'imagine... Il se massa machinalement la nuque. Tu ne regrette pas ?
- Non... Mais j'ai un peu peur maintenant.
- La réaction des gens ce n'est pas important d'accord.
- Je vais quand même appeler ma famille pour leur dire avant demain, sinon ils vont sûrement m'en vouloir.
- Fais seulement.
- Déjà qu'ils savent pas que je suis enceinte.
- Rigolant. Fille indigne.
- Ils vont vouloir te voir après.
- Pas de soucis, regarde ça avec mon agent.
- Nos agents.... On va se faire tuer demain.
- Mais non mais non.
- Non non, ils vont être ravis d’avoir été tenu en dehors de tout ça.
- Ils n’ont pas eu le choix.
- Tu penses que ça va nous faire de la mauvaise pub ?
- C’est comme pour tout. Il y en a qui vont nous en vouloir et d’autre qui seront ravis.
- Tant que les scénaristes ne profitent pas pour nous mettre tout nu dans la série, je ne m’inquiète pas. »
Ils rigolèrent un moment ensemble, décidés de prendre la situation du bon côté. Ils n'auraient plus à se cacher.

Fin de l'officialisation.
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 15 Juin - 11:21 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Dim 15 Juin - 15:32 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Tant que les scénaristes ne profitent pas pour nous mettre tout nu dans la série, je ne m’inquiète pas. » Mort de Rire Mort de Rire
voila j'ai savouré enfin ce dernier chapitre que j'avais mis de côté pour mon quatre heures...et j'ai pas regretté...mouaou...j'aime bien leurs calins impromptus...
j'imagine que les répercussions de l'officialisation ne feront pas dans la dentelle...par contre j'étais sidérée (euh oui, je vis un peu trop les histoires, je sais)que Liz pense aussi peu aux enfants de hUGH..(qaund elle parle de famille, j'étais convaincue qu'elle parlait de celle de Hugh Embarassed )...bon tu vas pas nous laisser comme ça hein...il en reste des jours avant le prochain inédit de house (on devrait faire un décompte comme nos amies qui attendent un bébé)...allez au boulot CUddy Mort de Rire Mort de Rire
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Dim 15 Juin - 15:56 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Mort de Rire

t'inquiète pas Liz pensera aussi à la famille d'Hugh plus tard

(oui la suite est déjà écrite mais je fais durer le plaisir ) Twisted Evil
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Dim 15 Juin - 16:19 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Twisted Evil quand je te dis que tu es la reine du suspense suspendu Mort de Rire Okay
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
LauraH


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2008
Messages: 28
Localisation: Corse

MessagePosté le: Dim 15 Juin - 19:34 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Ah super cet derniere partie j'ai adoré Smile

Bon ben ne nous fais pas trop attendre non plus hein ? !

Bonne continuation Smile bisou
_________________
Sinfunia Nustrale :
http://www.dailymotion.com/video/x2fxt3_canta-u-populu-corsu-sinfunia-nustr…
Sintineddi <3:
http://www.dailymotion.com/video/x3oyo9_sintineddi_music
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 20:03 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Les médias 1ère partie

Lisa avait mal dormi, très mal dormi, elle avait sursauté à chaque fois qu’elle essayait de s’endormir, réveillant à chaque fois Hugh. Le soleil s’était levé à présent et elle avait de la peine à se réveiller, elle ouvrit un œil, puis l’autre, et s’aperçu rapidement qu’elle était seule dans son lit. Elle fit l’effort de se lever et entendit la douche couler. Malheureusement ce n’était pas le seul bruit qu’elle distinguait, un bruit de foule inquiétant pouvait se percevoir d’où elle était.

A peine levée et déjà nerveuse, elle vérifia que toutes ses fenêtres étaient fermées, que les rideaux soient tirés et que personne ne pourrait s’introduire dans la maison sans fracasser une porte. Elle ne pouvait pas nier avoir peur, elle n’osait même pas regarder par la fenêtre et fut désagréablement surprise lorsqu’elle alluma son portable. Son attaché de presse avait tenté de la joindre 46 fois durant la nuit, oui nuit, car il n’était même pas 8 heures du matin et elle était censée être en simili-vacances !

Elle se faufila discrètement à la salle de bain et tomba nez à nez avec Hugh qui sortait de sa douche. Elle dut faire un effort pour ne pas se réfugier dans ses bras, elle se devait d’être forte pour surmonter tout cela, elle le savait. Elle ne pourrait compter tout le temps sur lui et ce n’était que le début du cauchemar.

« Bonjour toi… Lui dit-il tendrement.
- Inquiète. Bonjour… Bien dormi ?
- Souriant légèrement. Aussi bien que toi, je crois.
- Tu as jeté un coup d’œil par la fenêtre ?
- Non... Je dois t’avouer que je n’ai pas eu le courage de voir ce qu’on devra affronter.
- Comment va-t-on faire ?
- On va faire en sorte qu’ils se lassent avant nous.
- Mais on est que deux, ils sont… beaucoup.
- Et alors ? On ne sait pas encore ce qu’ils veulent non ?
- Ils veulent me descendre, bousiller ma carrière.
- Mais non pourquoi tu dis ça ?
- Je suis la méchante !
- Tu sais que non.
- Et eux, ils le savent ?
- Ils vont le comprendre rapidement si tu veux mon avis.
- Elle soupira. Tu seras là pour mon écho après-demain ?
- Bien sûr !
- A demi soulagée. Je suis désolée d’être aussi bizarre.
- Oh, je le suis aussi, ne t’inquiète pas.
- Mais tu ne le montre pas.
- Gonflant son torse. Je suis un homme fort.
- Elle rigola. Parfait ! J’en avais justement besoin d’un.
- Pour quelque chose en particulier ?
- Pour préparer le petit-déjeuner !
- Hey ! Tu m’avais promis que tu n’abuserais pas de moi.
- S’il te plait petit homme à moi.
- Petit ?
- Grand homme fort et puissant. Elle rigola.
- Homme fort et puissant préparer à manger va ! Femme ?
- Oui ?
- Douche, toi, aller !
- Bisous, toi, donner ?
- A vos ordres ! »

Il la prit doucement dans ses bras, l’enveloppant d’un doux parfum, sa main caressa ses cheveux où il déposa un doux baiser. Elle releva la tête et il unit légèrement et agréablement leurs lèvres. Dans un clin d’œil, Hugh s’en alla en direction de la cuisine alors que Lisa, sous la douche, faisait le tri dans ses pensées. Je ne l’ai pas influencé dans sa décision, il a fait le choix tout seul. Je ne l’ai ni forcé, je ne lui ai pas fait du chantage. Je lui ai simplement donné tous les éléments en mains pour qu’il puisse choisir. C’est ça, je n’ai fait que lui exposer la situation et il a décidé de rester avec moi… Mais bon… Es-ce que les journalistes vont voir cela comme ça ? Et mon agent ? Et le sien ? et David ? Surtout que vont-ils dire quand ils apprendront que je suis enceinte ? Que je l’ai manipulé ? Que c’était voulu… Que… La porte de la salle de bain qui s’ouvrait gentiment, ramena Lisa à la réalité.

« Liz ? Tu vas bien ?
- Je… euh… oui… Pourquoi ?
- Tu es sous la douche depuis 35minutes.
- Oh lala ! »

Elle boucla l’eau, et sorti précipitamment.

« Le café est froid j’imagine.
- Souriant. Non non, pas encore. C’est plutôt moi qui m’impatientais.
- Oh, excuse-moi, j’étais partie dans mes pensées.
- Prends ton temps, tu es chez toi, mais je me dois de t’annoncer que le téléphone n’arrêtait pas de sonner et que, du coup, je l’ai débranché.
- Enfilant ses habits. Tu as bien fait, et dehors ?
- Pas de changement, je crois qu’ils campent.
- On leur lance des cacahuètes ?
- Il rigola. En voilà une bonne idée ! »

La sonnette retentit, ils se regardèrent quelques secondes, un peu paniqués puis décidèrent d’attendre un peu avant de répondre. Une fois le petit-déjeuné fini, les minutes passèrent très lentement, ils avaient l’impression d’être des prisonniers attendant qu’on vienne les libérer… Sauf que là, il n’y avait ni sauveteur, ni rançon… Ils devaient affronter cette horde de journaliste en quête de la vérité. Lisa se leva la première, sous le regard interrogatif d’Hugh, elle lui signala qu’elle allait tenter de les calmer toute seule. Avant qu’il n’ait le temps de protester, elle avait ouvert la porte et avait fait un pas à l’extérieur.

Aussitôt les questions affluèrent, plus étranges les une que les autres. Elle attendit sagement, sans dire un mot, qu’ils se calment et prit la parole, naturellement.

« Mesdames, Messieurs, bonjour ! Quel plaisir de vous voir tous ici, je n’osais espérer une venue aussi nombreuse. Maintenant que vous êtes tous réunis et que vous avez apparemment envie de passer votre matinée sur mon pas de porte, n’hésitez plus ! J’ai un jardin à entretenir, que tout ceux qui se sentent l’âme jardinière s’y donnent à cœur joie ! J’ai aussi des courses à faire et j’aimerais bien manger à midi. Quelle que soit la raison de votre venue ici, je tiens à vous dire, par pure amitié bien sûr, que vous perdez votre temps et que si vous pouvez éviter de faire fuir les oiseaux ça serait gentil, je préfère leur compagnie à la votre tôt le matin. Elle s’apprêta à rentrer quand elle fût interpellée par une question presque méchante. Ah oui ! Merci de me le rappeler ! Que tout ceux qui sont à l’affût d’une interview ou d’une photo exclusive, je vous informe que c’est bel et bien ceux qui me feront… euh... qui m’embêteront le moins qui auront une petite chance. Oh, et puis, ceux qui veulent laver mes vitres, peuvent aussi. Sur ce. Bonne matinée à tous, on se revoit dans quelques heures ? Vous n’allez pas bouger n’es-ce pas ? Non parce que ça serait dommage que vous manquiez ma future sortie toute nue. »

Elle leur fit un grand sourire et se réfugia à l’intérieur, Hugh était là, un sourire au coin des lèvres et un hochement de tête régulier…

« Tu es folle… » Finit-il par dire, amusé.
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SoO


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2008
Messages: 7
Localisation: Marne la vallée Chessy

MessagePosté le: Jeu 19 Juin - 14:19 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

wouahhhhhhhhhhhh IMPOSSIBLE de décrocher de cette fic et je suis toute triste de ne pas avoir la suite tout de suite maintenant!!! Shocked tu écris tellement bien c'est fluide et à la fois soutenu! bravo!!! vite vite la suite! Very Happy

j'ai été bluffé par le passage où tu as associé la musique (très bien choisis) et j'ai bien respecté la lecture en même temps que certains passages c'est ... wow! bravo! Okay
_________________
"Ce rayon de soleil est le Dr Lisa Cuddy."
Revenir en haut
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Jeu 19 Juin - 18:44 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Embarassed

Merci beaucoup Smile

La suite est là Smile

_________________________________________

Les médias 2ème partie

Ils avaient passé les jours qui suivirent presque enfermés chez eux, il n’avait pas grand chose à faire, les paparazzis avaient décidé de camper. Forcément, les premières photos volées du couple, ils pourraient les vendre chères et les plus tenaces ne s’absentaient que quelques minutes de temps en temps. Lisa voulait profiter de ces quelques minutes de liberté pour s’éclipser, Hugh devait la rejoindre un peu plus loin, en sortant par la porte du jardin. Ils avaient vraiment l’impression d’être en commando top secret.

« Tu as l’adresse ?
- Check
- Le nom ?
- Check
- Les clés de ta moto ?
- Check
- L’heure H ?
- Check
- Ta tête ?
- Prenant un air effrayé. Il me semblait bien que j’avais oublié quelque chose !
- Bon je vais y aller !
- Il faut être forte Liz’ !
- Rigolant. Je pense qu’il y en a 2-3 qui vont me suivre.
- Roule pas trop vite, prends soins de toi, ne renverse pas les mamies sur le passage piéton, fais attention aux garçons.
- Oui maman !
- Avec une voix super grave. Maman ?
- Prenant une voix de petite fille. Papaaaaa !
- Fais attention, si tu n’es pas sage, tu vas avoir le droit à une fessée ! Dit-il en s’approchant.
- Ouhlala, une punition carrément. »

Ils se turent quelques instants, entrelaçant leurs mains. Ils s’observaient, les yeux plongés dans le regard de l’autre, leur front se touchaient légèrement et ils s’amusaient à frotter leur nez l’un contre l’autre. Lisa l’embrassa tout doucement, si elle ne partait pas immédiatement, ils allaient être en retard. Elle soupira et murmura, répondant ainsi à son air interrogatif :

« Envie de toi… »

Il lui fit un clin d’œil et la libéra de son étreinte, la poussant presque à l’extérieur après avoir vérifié que personne ne l’ait aperçu. Il la regarda discrètement partir et c’était à son tour. Forcément, quelques-uns un était parti à sa ‘poursuite’ mais il y avait toujours un peu de monde devant la maison. Il fut donc forcé de s’habiller à l’intérieur, mettant également son casque.

Il sortit en catimini, personne n’avait semblé remarquer qu’il y avait une autre porte. Le chemin jusqu’à sa moto lui paru très très long et il pria pour que personne ne soit assez inspiré pour tourner la tête vers lui lorsqu’il l’allumera.

Jamais il n’était parti aussi vite, réfléchissant s’il n’avait pas oublié quelque chose d’important comme, une plaque allumée ou un journaliste accroché à ses bottes. Pour les journalistes, il en était sûr, personne n’avait remarqué, la star ‘principale’ étant partie de sa maison, ils ne réfléchissaient apparemment plus.

Il se parqua dans un endroit un peu éloigné du lieu de rendez-vous principal, il avait remarqué quelques paparazzis qui avaient apparemment réussi à la suivre. Il faut dire qu’elle n’avait pas deux heures de routes. Sauf que maintenant, il avait un problème… Il fallait qu’il arrive à entrer incognito dans cet immeuble… Sans le code d’entrée… Il avait beau se torturer les méninges, il ne voyait pas vraiment comment faire. Il décrocha son téléphone et appela la principale intéressée.

« Yep ?
- Liz ici ton agent secret n°1 !
- Un problème ?
- Un petit…
- Explique !
- Il y a des paparazzis devant la porte de l’immeuble.
- Sont saoulant ! Ils font quoi ?
- Ils fument des clopes et boivent du café.
- Mais encore ?
- Je crois qu’ils attendent que tu ressortes.
- Grand soupir. Ce qu’il faut ce n’est pas qu’on nous voie ensemble.
- Oui, mais si je rentre dans l’immeuble où tu y es entrée quelques minutes auparavant ça sera assez explicite non ?
- Oui et non. Ils peuvent rendre ça explicite mais jamais personne ne voudra de leurs photos sans preuve. Tu peux très bien avoir le même médecin que moi.
- Le même gynéco ?
- Elle rigola. Oui bon ben j’essaie de trouver une solution !
- Et puis tu pourrais me redonner le code ?
- 3652
- Merci. Bon je pense que je vais y aller, avec un peu de chance, ils ne me reconnaîtront pas.
- Tu as un passe montagne ?
- Non, je suis déguisé en batman par contre.
- Elle sourit. Parfait ! Alors prends ta cape et viens me sauver ! On a rendez-vous d’ici 5 minutes.
- Et si on me reconnaît ?
- Ecoute, on s’en fou !
- Ah oui j’oubliais qu’il ne fallait pas contredire une femme enceinte.
- Tu as de la chance de ne pas être à côté de moi.
- Il rigola. Je ne suis pas totalement suicidaire malgré ce qu’on pourrait croire.
- Je t’attends alors Hugh.
- Voui babe, j’arrive.
- Se pinçant le nez pour avoir une voix bizarre. Conversation is over. »

Il s’avança, sifflotant, jusqu’au point P, il fit le code de la porte et là un bruit un peu trop remarquable se fit entendre. Il se fit instantanément agresser par de nombreux flashs. Voulant être fier, il se retourna, leur fit un clin d’œil et s’engouffra à l’intérieur, prenant bien soin que personne ne le suivait. Il leva les yeux au ciel, se demandant comment les gens pouvaient avoir des vocations telles que celle-ci.

Il retrouva Lisa en haut des marches et haussa les épaules, elle comprit de suite et ils ne s’attardèrent pas sur l’événement, ils avaient quelque chose de plus sympathique qui les attendait. Mains dans la main, ils entrèrent dans le cabinet. Enfin un avantage à être célèbre, ils furent reçus immédiatement et les gens les abordaient avec un grand sourire tout en voulant rester discrets.

« Et voilà, vous allez pouvoir apercevoir votre bébé… Ah… Oh.
- Lisa, inquiète. Quelque chose ne va pas ?
- Oh non, non rassurez-vous ! Vous attendez des jumeaux !
- Sans voix. Des… je… il y en a deux ? Vous êtes sûre ? Elle regarda Hugh qui avait un sourire béat.
- Oui, bien sûr. Elle tourna l’écran un peu plus vers eux. Deux petits cœurs qui battent, jumeaux dizygotes.
- Santé. Ne pu s’empêcher de dire Hugh.
- Elle lui sourit. ça veut dire que ce sont des faux jumeaux, vous voyez là ? Il y a deux parties distinctes, deux placentas.
- Lisa, inquiète. Et… On dit beaucoup de chose sur les grossesses multiples… C’est plus dangereux ?
- Oh, vous n’êtes pas encore à ce stade mais c’est une grossesse qu’il faudra surveiller oui. Ils sont un peu plus légers que la normalité, bien que ça soit tout à fait normal pour des jumeaux. Alors, laissez-moi voir… S’en suivit un moment de silence où ils fixèrent tous l’écran. C’est tout bon ! Vous pouvez vous rhabiller, j’ai pris quelques clichés, on va suivre tout ça de près et, Elle se plaça derrière son bureau, je peux vous dire assez précisément la date de la conception.
- Pensive et touchant son ventre Allez-y.
- Vous en êtes à 11 semaines de grossesse, 13 d’aménorrhée, il a été conçu donc autour du 7 février dernier et… date d’accouchement prévue pour le 30 octobre.
- Le 30 octobre… En plein tournage…
- Ne vous préoccupez pas du travail, vous aurez d’autre chose à penser en ce moment. Mais vu que vous avez des jumeaux, je me dois de vous prévenir qu’ils sont très souvent prématurés et qu’il faudra donc faire très attention.
- Très attention…
- Vous avez des questions ?
- Vous entendez quoi par faire attention ?
- Disons que c’est comme pour les grossesses normales mais en plus poussé. Il ne faudrait pas faire du sport de manière intensive et si votre travail est trop épuisant, vous pourrez avoir à arrêter assez vite. Et il faudra nous voir assez souvent.
- C’est à dire ?
- Tous les mois pour commencer.
- Sous le choc. Hé ben.
- Je comprends que c’est surprenant. Les questions arrivent souvent après, n’hésitez pas à m’appeler si vous en avez.
- Merci. »

Lisa ne l’écoutait plus, c’était comme si tout avait disparu autour d’elle, elle était déjà assez perdue d’avoir un enfant mais deux ! Deux… avec tout ce que cela comprend. Elle entendit juste Hugh remercier sa gynéco, elle bafouilla un ‘au revoir’ qui ne ressemblait à rien et ils se trouvèrent dans le hall d’entrée. Ils entendaient déjà les bruits de la foule à l’extérieur, cette porte les séparait de la réalité et ils voulaient rester à l’intérieur un moment, reprendre ses esprits.

Hugh la prit tendrement dans ses bras, il la sentait perdue et, à vrai dire, il ne savait pas vraiment quoi faire non plus.

« Dis… Commença Lisa. Tu crois qu’on arrivera à s’en sortir.
- Ben oui, pourquoi on n’y arriverait pas ?
- Tu crois qu’on a assez d’amour pour les aimer les deux de la même manière ?
- L’amour c’est infini, on a beau le diviser, il restera toujours infini.
- Et toi, déjà que tu ne voulais pas d’autre enfant, là tu en as deux autres !
- ça va changer beaucoup de choses oui mais rien au fait qu’on essaie de construire quelque chose nous deux.
- Peu convaincue. Alors on va s’en sortir.
- Oui ! Même s’il faut que je passe mon temps à prendre soin de toi.
- Tu seras là ?
- Je suis là.
- Soulagée. On peut le faire. »

Ils se regardèrent, ce n’était pas quelques journalistes qui allaient leur faire peur et ils avaient autre chose à régler. Ils étaient bel et bien ensemble, plus tôt ils auraient leurs photos, plus tôt ils ne les poursuivraient plus. De toutes façons, le producteur voulait les voir, la situation n’allait pas rester comme celle-ci longtemps.

Et c’est main dans la main qu’ils ouvrirent la porte, tentant d’éviter toutes les questions qui leur arrivaient dessus. Deux-trois sourires et ils se réfugièrent dans la voiture ignorant leur téléphone qui sonnait sans cesse et les gestes désespérés des journalistes…
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SoO


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2008
Messages: 7
Localisation: Marne la vallée Chessy

MessagePosté le: Jeu 19 Juin - 20:24 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

wouhoooouuuuu merci!!! j'ai sauté sur la suite!!!! Mort de Rire
toujours parfait! j'adore! Okay Okay

surtout le check Laughing Laughing
_________________
"Ce rayon de soleil est le Dr Lisa Cuddy."
Revenir en haut
LauraH


Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2008
Messages: 28
Localisation: Corse

MessagePosté le: Jeu 19 Juin - 20:33 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Ouwwwwwa 2!! Va ben !!
J'adore ta suite contunue Wink
_________________
Sinfunia Nustrale :
http://www.dailymotion.com/video/x2fxt3_canta-u-populu-corsu-sinfunia-nustr…
Sintineddi <3:
http://www.dailymotion.com/video/x3oyo9_sintineddi_music
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Ven 20 Juin - 08:57 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

(non non je n'écris pas aussi vite... quoi que... xD mais la suite était déjà écrite Smile )

Les médias 3ème partie

Le dernier, c’était le dernier matin où elle avait à stresser ! Lisa tournait, encore, en rond dans son salon, rendez-vous à 10h30 précise qu’il lui avait dit. Elle était à 5 minutes des studios et il était 10h01, 10h02 actuellement… 10h03 ? Elle sentait le regard d’Hugh sur elle, il avait un petit sourire en coin et semblait relax. Elle ne savait absolument pas comme il pouvait être aussi rassuré d’un bon déroulement. Il vint se placer derrière elle, embrassant timidement sa nuque, il enroula ses bras autour de sa taille et posa ses mains sur son ventre.

« Nerveuse ?
- Posant ses mains sur les siennes. Un petit peu…
- De toute façon le mal est déjà fait.
- Se retournant. Le mal ?
- La terre entière sait qu’on est ensemble maintenant.
- Rigolant. Et ça c’est le mal ?
- Tout à fait parce que nos attachés de presses ont abandonné l’idée de nous appeler.
- C’est clair qu’ils doivent être désespérés pour ne plus essayer. Elle noua ses mains autour de sa nuque.
- Plongeant son regard dans le sien. On verra ce que David dit.
- Je sens qu’il va falloir dire que c’est notre petit producteur adoré.
- Il sourit. Mais C’EST notre petit producteur adoré. Le papa de House.
- Elle rigola. Tu as raison, mais je crois qu’on va se faire engueuler par papa.
- L’embrassant rapidement. On arrivera à le convaincre de ne pas nous punir.
- Il ne peut pas nous punir, on est ses enfants préférés.
- Il rigola. Tout à fait. En parlant d’enfants… Il se baissa à la hauteur de son ventre. J’adore cette ligne brune qui s’est formée juste là… dit-il en la suivant avec son doigt.
- Elle frissonna. Toutes les femmes l’ont quand elles sont enceintes non ?
- Il embrassa son ventre. Non, pas toutes, je ne l’avais jamais vue.
- Oh… Et ça dépend de quoi ?
- Aucune idée.
- Tu es prêt à avoir deux enfants en plus ?
- Moui, bien sûr…
- ça ne te fait pas bizarre ?
- De ?
- De te dire que tu vas en avoir cinq ?
- Gêné. Oui… mais là j’en ai trois qui sont fâchés contre moi…
- Embrassée. Je suis désolée…
- Tu n’y es pour rien.
- Oh, quand même un peu.
- Ils ne comprennent pas comment j’ai pu quitter leur mère.
- Elle le prit dans ses bras. J’espère que ça va s’arranger.
- Le problème étant qu’ils sont rentrés à Londres…
- Tu iras les voir !
- S’ils voudront bien me voir un jour, ils ne seront sûrement pas d’accord pour te voir toi.
- Réaliste. Hé ben tu iras les voir sans moi !
- Hésitant. Non, disons que ce n’est pas de ça dont j’ai envie.
- Je comprends… Mais c’est normal de vouloir voir tes enfants et tu sais que je ne vais pas t’en empêcher et si ça doit être sans moi, ça sera sans moi.
- Le mieux serait qu’ils apprennent à te connaître aussi.
- Ils faut les comprendre, toi tu me connais, mais pour eux je ne suis pas la gentille dans la situation.
- Je sais…
- Alors ne t’inquiète pas pour moi dans ce cas là, d’accord ? Fais en sorte de renouer les liens avec eux.
- Souriant légèrement. Promis.
- Et n’oublie pas que ce n’est pas un sujet tabou, tu peux m’en parler…
- Merci Liz.
- Merci à toi d’être là. »

***

Ça faisait maintenant bien 10 minutes qu’ils étaient dans le bureau du producteur et ils passaient en revue tous les articles qui étaient sortis sur eux ces derniers jours, du premier article qui était censé être officiel mais qui avait détourné les images à leur façon : de dire qu’ils étaient venus de leur plein grés à la rédaction du journal n’allait pas faire vendre. Par contre, le simple fait de flouer les photos prises et de faire croire qu’ils avaient été surpris en train de s’embrasser, fonctionnaient plus que bien.

Les autres articles se contentaient d’avoir de vagues photos, Lisa et une main non identifiée sur son épaule, Hugh sur sa moto, Hugh & Lisa main dans la main à la sortie d’un immeuble était celle pour laquelle ils s’étaient battus. Les photos avaient fait le tour du monde internet, forum, sites de fans, tous était inondés de questions auxquels personne n’avait la même réponse. Il semblait évident que les deux acteurs avaient une idylle mais plusieurs fans soupçonnaient que ça soit des photos de tournages et non des acteurs en tant que tels.

« Bon, Conclua David, et si vous m’expliquiez tout ça ?
- Tu n’es pas fâché ? Appréhenda Lisa.
- Non, seulement si vous tentez de manipuler tout le monde avait cette histoire et que ça finit en queue de poisson alors là oui, je serais fâché.
- Tu veux simplement savoir si notre histoire est vraie ?
- Oui ! Vous auriez pu faire ça pour votre propre promo, je connais des acteurs qui l’ont fait.
- Notre histoire existe vraiment. Affirma Lisa.
- Depuis un peu plus d’un mois. Continua Hugh.
- Officiellement depuis 7 semaines. Précisa-t-elle.
- Et officieusement ? Demanda David.
- Hugh toussa, que pouvait-il dire. Un peu plus.
- Lisa, Hugh ? Je ne vais pas vous balancer aux journalistes mais va quand même falloir m’expliquer un minimum.
- C’est parti alors… Commença Lisa, Si tu veux une idée claire, net, pas si simple mais précise, je te dirais que je suis enceinte depuis 13 semaines.
- David faillit s’étouffer avec le café qu’il avait essayé d’avaler. Enceinte ?
- Oui…
- D’Hugh ?
- A moins que ça soit le père noël mais ce n’était plus la saison…
- Il s’affala sur sa chaise. Hé ben… Je n’avais pas prévu que Cuddy soit enceinte cette saison mais on s’arrangera pour que ça ne se voit pas. Vous allez l’annoncer aux journalistes ?
- On attend un peu.
- Bon maintenant que tu le dis, il est vrai que ton ventre n’est pas aussi plat que d’habitude… Mais bon ça pouvait juste être l’ennui durant la grève.
- On le voit déjà parce que ce sont des jumeaux. Précisa Hugh.
- Rien que ça ! Il se passa la main dans ses cheveux. Vous ne faites pas les choses à moitié ! En moins de deux mois, j’ai l’annonce d’un divorce, d’une idylle, d’une grossesse… Ralentissez s’il vous plaît pour la suite.
- Oh zut moi qui voulait me marier dimanche. Plaisanta Lisa.
- Et vos attachés de presse disent quoi ?
- Rien, ils ont abandonné l’idée de nous appeler.
- Prévoyez une interview assez rapidement, les rumeurs c’est bien mais il faut mettre les choses au clair avant que ça n’empire.
- Et donc, on a ta bénédiction ?
- Ai-je le choix ?
- Tu pourrais nous demander d’être discret.
- Impossible maintenant, et puis, les diffusions ont repris avec un score très appréciable comparés aux autres séries. Je pense que c’est un peu grâce à vous. Donc ne vous cachez plus, on vous couvre s’il y a un problème.
- Merci beaucoup !
- C’est tout naturel, naturellement forcé un chouia mais naturel quand même. »

Dehors et enfin rassurés, ils ne leur restaient plus qu’à faire comme si tout était normal… Normal, normal… C’était surtout ne pas faire attention aux innombrables articles publiés sur eux…



Même si ça leur faisait plus de photos de couple que la moyenne des habitants…
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Sam 21 Juin - 11:10 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Voilà vous êtes presque à jour Wink

Tention, scène en spoiler NC 15 je dirais Wink

Les médias 4ème partie

« Lisa ?
- Oui ? Répondant de l’autre bout du salon.
- Se rapprochant, une lettre à la main. C’est quoi cet interview de prévu la semaine prochaine ?
- Oh, ça, dit-elle en prenant la lettre à son tour, on m’a invitée et j’ai accepté.
- Il soupira. Tu sais que je n’aime pas les apparitions en public.
- Mais c’est toi qui as demandé pour que notre histoire soit publique.
- Oui, je sais. C’était pour qu’une fois cela fait, on n’aurait plus rien à faire.
- Plus rien à faire ?
- D’interview, de se justifier, de devoir répondre aux questions des journalistes.
- Mais… On n’est pas des gens ordinaires, tu sais ça ?
- Oui, je le sais !
- Et donc ?
- Avec ma femme, on n’a jamais eu ce problème.
-Oh ! Ben tiens, comme c’est bizarre. Dit-elle presque méchamment.
- Et d’être poursuivit par les paparazzis c’est normal parce que je suis avec toi c’est ça ?
- Oui ! Parce que j’ai toujours fait plein de gala, de soirée, d’interviews et que les gens sont habitués à me voir.
- Ben pas moi ! Dit-il sèchement.
- Et vu qu’on est ensemble maintenant ils veulent nous voir tous les deux ! Ce qui semble logique.
- Je ne veux pas rentrer dans ce petit jeu.
- Quel petit jeu ?
- Mais Lisa voyons ! Tu te vends !
- Oui ! Parce que c’est NOTRE boulot ! Si tu ne voulais pas qu’on te voit, il ne fallait pas faire acteur !
- J’aime être acteur, j’aime divertir les gens mais ça s’arrête là.
- Tu veux être connu sans les inconvénients c’est ça ? Tu pouvais, oui tu pouvais auparavant. Toi et ta petite famille anglaise ! Vous étiez aperçu de temps en temps par-ci, par-là. Sauf que, là, maintenant, t’es plus en Angleterre pour les vacances, t’es plus avec ta petite famille tranquille… Non, tu ne peux pas faire semblant d’être un inconnu et te balader avec moi ! C’est incompatible.
- Et toi tu ne peux pas être un peu plus discrète en étant avec moi ? Tu as l’habitude et… moi pas. Il se laissa tomber sur le fauteuil et mit sa tête entre ses mains.
- Lisa réalisa qu’il n’avait pas vraiment exprimé son opinion sur les derniers articles écrits, elle avait réglé le tout sans lui demander. Hugh ? Elle s’accroupit à ses côtés.
- Il leva doucement les yeux en sa direction. Oui Lisa ?
- Elle plaça ses mains sur les siennes. Je suis désolée…
- Grmph…
- J’avais pas réalisé que tu me laissais tout faire et que… et que ce n’était peut-être pas ce que tu voulais.
- Non, ce n’était pas ce que je voulais. Dit-il d’un ton las.
- Et tu aimerais quoi ?
- Je ne veux pas de tout ce foin ! Je ne veux pas qu’on soit aussi poursuivit que Brad Pitt et Angelina Jolie, je veux une vie aussi discrète que possible.
- D’accord… Dit-elle simplement. Je peux me faire pardonner ? Elle avait pris un air plus coquin.
- Il rigola. Liz voyons, tu n’as pas besoin de ça.
- Elle rigola à son tour. Et si j’en ai envie ?
- Alors là, ça change tout. Il la laissa s’installer sur ses genoux, face à elle, posant ses mains sur ses hanches.
- Tu m’en veux beaucoup ? Demanda-t-elle innocemment en enlevant son top.
- Sourire en coin. Plus trop actuellement…
- On en reparlera plus tard si tu veux bien. Elle approcha sa bouche de la sienne.
- Avec plaisir… »

Le dernier mot fût étouffé, leurs lèvres s’étaient unies, se frôlant d’abord doucement, Lisa avait posé sa main sur la joue de Hugh et avait, par la suite, approfondit le baiser. Elle glissa sa langue au travers de ses lèvres afin d’y rencontrer la sienne avec laquelle elle commença une danse sensuelle. Les mains d’Hugh remontaient le long de son dos et se débarrassa discrètement de son soutien-gorge. Sa bouche glissa dans son cou, la parsemant de baisers jusqu’à mordiller doucement son téton. Elle se cambra légèrement avant de le repousser gentiment.

Elle lui enleva son t-shirt puis se blottit un peu plus contre lui, ses mains parcouraient agréablement son torse, ses ongles laissèrent de délicates éraflures ça-et-là et elle en profita pour se soulever, le laisser s’immiscer sous sa jupe avec dextérité. Ils rigolèrent lorsqu’il essaya de lui enlever ce bout de dentelle qui le dérangeait, à moitié assise sur lui, ils n’allaient pas y arriver. Elle se leva donc, l’entraînant avec, ils firent deux-trois pas debout.

Elle détacha sa ceinture alors que son string glissait le long de ses jambes. Elle abandonna ses chaussures en même temps qu’il se débarrassait de son pantalon. Elle, vêtue uniquement d’une jupe et lui uniquement de son caleçon, ils traversèrent le salon et arrivèrent dans la cuisine. Non ce n’était pas dans ce sens qu’ils auraient voulu partir mais après tout… Lisa s’appuya sur le rebord du comptoir, Hugh s’apprêtait à l’aider à y monter lorsqu’il glissa, l’emportant dans sa chute.

Le carrelage était froid, mais ils ne semblaient pas s’en soucier. Ils ne pouvaient pas aller plus bas et ils n’avaient plus spécialement envie de remonter. Elle rigola timidement, il la chatouillait avec sa barbe de quelques jours qu’il entretenait précieusement durant les périodes du tournage. Ils tentèrent de rouler sur le carrelage mais ils furent vite retenus par un meuble ou par une chaise qui étaient, eux, à leur place..

Elle le plaqua au sol, lui laissant le privilège d'avoir cette sensation de froid tout le long du dos. Plaçant ses jambes de part et d'autre de ses hanches, sa jupe remonta entièrement mais elle empêcha Hugh de la lui enlever. Elle attacha rapidement ses cheveux en un chignon, prit le visage d'Hugh entre ses mains et l'embrassa fougueusement. Elle le laissa se redresser à son grand soulagement et s'installa, sans conséquence cette fois-ci, sur le comptoir.

« Viens.. » Dit-elle en l'attirant à elle.

Il s'approcha doucement, embrassant son cou, ses mains vagabondaient agréablement sur son corps dont une qui se faufila sous sa jupe. Elle gémit en un murmure, ferma les yeux et prit appuis de ses mains sur son dos. Il aspira sa lèvre inférieure et sentit une douleur presque agréable : elle l'avait mordu ! Elle essuya, de son doigt, la goutte de sang qui s'était échappée, mima un ‘pardon’ et un ‘j'avais envie’ du bout des lèvres...

Il grogna puis la souleva, l'empoignant par les hanches alors qu'elle le débarrassait de son caleçon. Elle eut l'impression que le temps s'arrêta lorsqu'il l'entra en elle, elle bloqua sa respiration et frôla ses lèvres. Il eut un mouvement de recul, par précaution, avant d'unir leurs lèvres passionnément.

La pièce fut rapidement remplie de petits cris, leur corps bougeaient de façons régulières, leurs ondulations étaient fusionnels, ils prenaient leur temps, faisant durer le plaisir jusqu'à ne plus pouvoir se contenir...


Petits regards en coins, allongés sur le carrelage, ils reprenaient leurs esprits. Leurs mains s'entremêlèrent naturellement. Hugh plongea son regard dans le sien et lui dit tendrement.

« Je me sens tellement vivant avec toi.
- Elle lui sourit timidement. C'est partagé.
- Non, toi tu as toujours été pleine de vie.
- Je suis bien avec toi.
- L'interview il est combien de temps ?
- Oh c'est 15 minutes.
- Alors je viens avec toi.
- Tu es sûr ? Je peux annuler si tu ne veux pas qu'on en parle.
- On va faire cet interview, nous deux, mais c'est le seul que je veux avoir sur le sujet.
- Promis ! Je continuerai à faire la folle toute seule autrement.
- Je te fais confiance pour ça. »

Et c'est comme cela que... quelques jours après... ils se retrouvèrent sur un plateau télévisé...


Fin de ‘Les médias’

Tbc…
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SoO


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2008
Messages: 7
Localisation: Marne la vallée Chessy

MessagePosté le: Mer 25 Juin - 07:43 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Je reviens d'un long week end au soleil et quel plaisir de retrouver la suiiiiiiiiite! Mr. Green Okay
Toujours aussi exelent c'est trop un plaisir à lire à chaque fois!! Bravooo!!

Mdr pour le : "Enceinte ?
- Oui…
- D’Hugh ? "

J'ai éclaté de rire en disant tout haut "non non du père noël!!" ... j'ai encore plus éclaté de rire quand j'ai vu la phrase juste après! Laughing Mort de Rire

Oh et puis super les petits montages! j'adore!
_________________
"Ce rayon de soleil est le Dr Lisa Cuddy."
Revenir en haut
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Ven 27 Juin - 20:24 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Merciiiii SoO Smile
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Dim 29 Juin - 23:52 (2008)    Sujet du message: Loin de tout… Répondre en citant

Tout est différent 1ère partie

Le public les acclamait. Ils avaient été annoncés il y a bien une minute et on n’arrêtait pas de leur dire qu’il fallait y aller maintenant. Ça y est… Maintenant Lisa avait peur. Peur que ça tourne mal, peur qu’ils énervent Hugh, peur qu’il décide de partir au milieu de l’interview. Ils se regardèrent comme si c’était la dernière fois qu’ils se voyaient, entrelacèrent leurs mains et avancèrent lentement sur la scène.

Les applaudissements reprirent de plus belle, la présentatrice laissa échapper un soupir de soulagement et ils furent accueillit comme des rois. Ce soir-là, ils allaient faire exploser les audiences et ils en étaient conscients. Ils se saluèrent, un peu crispés mais convaincus de faire ce qu’il fallait. On pouvait dire que la tension était palpable sur le plateau, Hugh se touchait systématiquement le front et Lisa bougeait sans cesse son pied.

Ils étaient tous les deux bien habillés, le public étaient apparemment avec eux, ils étaient acclamés et aucun ne semblait fâchés qu’ils soient en couple. Peut-être était-ce une façon de les mettre à l’aise… Les reproches tomberont un jour ou l’autre et ils ne préféreraient pas savoir quand.

« Lisa et Hugh ! Merci d’être venus, je suis très honorée d’être la première à vous recevoir en tant que couple. Comment allez-vous ? Nerveux ?
- ça va. Répondirent-ils en chœur.
- On va faire comme ça, la première partie de l’interview est pour Lisa et la seconde est pour vous Hugh, cela vous convient ?
- Allons-y !
- Lisa, avez-vous été attirée par Hugh dès que vous l’avez connu.
- Elle rigola. L’attirance ne se fait jamais en 3 minutes, j’ai appris à le connaître comme tout le monde. J’ai d’abord été impressionnée par son professionnalisme. Il a un excellent jeu d’acteur et ça nous impressionnait tous. Il a été d’abord un collègue, puis un ami, comme tous les autres du cast et ce n’est que récemment que notre relation a changé.
- Vous dites ça pour que ça fasse bien ou parce que c’est vrai ?
- Parce que c’est vrai ! Vous savez, si on est là ce soir, c’est justement parce qu’on a abandonné l’idée de bien paraître. Je sais qu’il y a des gens qui sont fâchés de notre relation, je peux comprendre et on est là pour répondre aux éventuelles questions que tout le monde pourrait avoir finalement.
- Parfait ! Vous avez tous certainement vu les photos qui circulent un peu partout en ce moment, une nous intrigue particulièrement.
- Toujours souriante. Laquelle ?
- Celle-ci, l’image apparaissait à l’écran, vous sortez de chez le gynécologue n’est-ce pas ?
- En effet.
- Et Hugh est avec vous.
- On avait prévu de se rejoindre là-bas.
- Il y a des rumeurs qui disent que vous êtes enceinte.
- Elle leva les yeux au ciel. Il y a des rumeurs comme quoi je suis un homme, alors vous voyez…
- Vous ne confirmez donc pas ?
- Je ne confirme rien du tout.
- On peut continuer sur l’hypothèse que vous êtes néanmoins enceinte ?
- Euh… Continuez toujours, si je n’aime pas je mors.
- Se tournant à présent vers Hugh. Hugh, êtes-vous heureux avec Lisa ?
- Il leva un sourcil. Oui.
- Vous avez dû choisir entre elle et votre femme n’est-ce pas ?
- Euh… Ce sont des choses qui ne vous regarde pas ça. Le fait est que j’ai divorcé et que maintenant je suis avec Lisa. Le pourquoi du comment restera entre nous.
- Êtes-vous resté avec Lisa parce qu’elle est enceinte ?
- Lisa, intervenant plus ou moins sérieusement. Là, je vais mordre.
- D’accord, d’accord… Hugh ? Il y a des gens qui pensent que votre histoire est de la simple publicité pour le show.
- Les gens peuvent croire ce qu’ils veulent.
- Les rumeurs ne vous touchent pas ?
- Les rumeurs sont là pour les journaux, pour les fans… Les rumeurs ne me touchent pas tant que les personnes concernées connaissent la vérité.
- Comment vos enfants ont pris le divorce ?
- Comme des enfants dont les parents se séparent, il n’y a pas de miracle.
- Vous les voyez encore ?
- Je ne les voyais pas beaucoup déjà avant, ils sont toujours à Londres.
- Vous n’allez pas vous battre pour la garde ?
- Ils sont habitués à être avec leur mère, je n’ai pas à leur enlever ça.
- Lisa ? Vous sentez-vous en compétition avec sa famille ?
- Non. Quand on se met avec quelqu’un, on l’accepte tel qu’il est… On ne peut exiger de quelqu’un qu’il vienne à vous en étant blanc comme neige. Sa famille est sa famille et il est libre de passer du temps avec elle tant qu’il veut.
- C’est facile de dire cela alors qu’elle est à Londres.
- Elle tenta de garder son sourire. Facile… Oui tout est simple quand on est une star. On a été poursuivi par des paparazzis pendant des jours ! Harcelés au téléphone constamment, les gens réclament une déclaration en public, ma famille se demandait ce que je faisais et tentait de trier le vrai du faux. Alors oui, c’est facile de se dire qu’on a modifié toute notre existence pour pouvoir vivre l’histoire qu’on aimerait vivre !
- Hugh lui prit doucement la main. Liz…
- Pardon… J’en ai juste marre de tout le chenil que ça fait ! Prenant le public à témoin, Je ne suis quand même pas la seule femme sur terre qui a une histoire avec un homme divorcé ? Non parce que sinon il faut me dire, que je m’inscrive au Guinness Book, de timides rires s’échappaient ça-et-là, ou alors peut-être vous êtes juste jaloux que je sorte avec le docteur le plus sexy que nous avons ? Les rires y allaient plus franchement. Alors je vous demande ! Elle se leva, entraînant Hugh par la main, et se plaça devant le public. Êtes-vous contre notre histoire ? »

Un ‘non’ massif s’éleva, le public se leva et commença à applaudir le couple. Hugh prit Lisa dans ses bras et les gens commencèrent à réclamer un bisou. Il lui murmura dans l’oreille.

« Ça ne te rappelle pas quelque chose ? »

Elle hocha la tête, leur premier baiser, comment aurait-elle pu oublier… Ils s’étaient déjà embrassés sous les feux de la rampe… Bon… ceux du Club Med, ce qui n’avait forcément pas le même impact. Lisa le prit par le col et l’embrassa. Le public cria, la présentatrice affichait un sourire ravi et Hugh avait rougi.

Ils saluèrent le public, Lisa alla serrer quelques mains et ils quittèrent le plateau sous un tonnerre d’applaudissements.

« Vous avez été parfait ! Lisa a toujours eu le public avec elle. Ça devrait vous aider à être plus tranquille maintenant. »

Lisa souffla, elle aurait volontiers tué la présentatrice. Une fois dans la voiture, elle ne put s’empêcher de demander à Hugh :

« Dis… Tu es resté avec moi parce que je suis enceinte ?
- Hey… Il lui caressa doucement les cheveux. Ne rentre pas là dedans s’il te plaît… Je suis avec toi, parce que c’est toi.
- Oui… Mais si je n’étais pas enceinte, je ne serais pas retournée te voir… Et on ne serait peut-être jamais ensemble…
- Là c’est moi qui devrait te poser la question… Tu es restée avec moi parce que tu es enceinte ?
- Non… Non… Je voulais te laisser du temps pour réfléchir, je voulais de toute façon te parler de ce qui c’était passé.
- Et moi je n’arrivais pas à lâcher ton foulard.
- Elle lui sourit. Alors finalement on s’en fout que je soie enceinte.
- Il rigola. Exactement. »

TbC…
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:29 (2016)    Sujet du message: Loin de tout…

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DR HOUSE Index du Forum -> Fan Art -> Art Ecrit Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 4 sur 7

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com