DR HOUSE Index du Forum
  S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion 
Se connecter pour vérifier ses messages privés
PROXIMITY
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DR HOUSE Index du Forum -> Fan Art -> Art Ecrit
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2007
Messages: 667

MessagePosté le: Jeu 6 Mar - 16:07 (2008)    Sujet du message: PROXIMITY Répondre en citant

Oh! Embarassed Embarassed Vilaine et sadique Frankie !


Tu ne peux pas nous laisser comme cela, au bord de la crise de nerfs, voyons !

(Edouard
)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 6 Mar - 16:07 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Jeu 6 Mar - 20:26 (2008)    Sujet du message: PROXIMITY Répondre en citant

Mort de Rire vaut mieux pas te facher Nine, le traitement me semble dur!!! Mort de Rire
je courbe le dos pour la suite..... Embarassed

Chap31

« vous êtes la première personne à contacter sur sa liste… » . House se doutait de la solitude affective de Cuddy mais il aurait cru qu’une personne de sa famille était plus qualifiée et mieux dotée que lui, pour assurer cette fonction.
Il préférait fixer son esprit sur cette énigme qu’envisager le pire concernant l’état de santé de Lisa.
Ils avaient dit l’avoir stabilisée, il en resterait là.
Tout ce qu’il souhaitait , c’est que l’autre, Édouard, ait péri dans l’accident. Ou non mieux qu’il ait perdu une jambe ou un organe vital.

House maugréait tout seul au volant de sa voiture .Il avait exigé le transfert de Cuddy au P/P mais s’était heurté à l’entêtement de l’interne de garde -un idiot probablement- qui à court d’arguments médicaux avait fini par lâcher que la patiente devait rester dans un lieu neutre à la demande de la police afin de ne pas nuire à l’enquête en cours.
Il avait fini par raccrocher devant tant de stupidité mais avait ronchonné durant les trente minutes qu’avait duré le trajet jusqu’à la clinique.
Il n’avait que de mauvais souvenirs de cet établissement. C’était là qu’il s’était rendu un soir de Noël pour tenter d’obtenir, en vain, une prescription de Vicodine.
Si un Dieu existait, il allait falloir lui demander de veiller sur Lisa le temps que lui-même prenne le relais !

Enfin parvenu à la réception de la Clinique, House regretta d’avoir oublié de prévenir Wilson dans l’affolement qu’avait suscité la nouvelle.
Wilson était parfait pour effectuer à sa place toutes les démarches ennuyeuses mais indispensables et il présentait bien mieux que lui!
Il allait devoir abuser de son charme pour convaincre qu’il était bien le Dr House et pas un dangereux mafiosi.

Il n’eut cependant pas le temps de se présenter.
Un officier de police en civil encadré de deux policiers en tenue l’interpella courtoisement mais fermement: « Dr House, pourriez vous nous suivre s’il vous plait. Nous souhaiterions vous interroger concernant votre relation avec le Dr Cuddy ».
« ma relation est claire. Je suis un toubib, Cuddy a besoin de soins .No comment .Je ne répondrai à aucune question tant que vous ne m’aurez pas autorisé à aller constater de mes yeux la gravité de ses blessures.
Vous pouvez me menacer d’outrage à agent, me coller une amende, me foutre en tôle mais je ne reculerai pas».
Aussitôt il commença à avancer vers les urgences mais fut stoppé dans son élan par un des agents qui le saisit à l’épaule.
House regarda la main qui avait osé s’introduire dans son espace vital.
« nous ne pouvons pas déroger à la règle au risque de saboter la procédure, Dr House
« je me fous de vos procédures comme du premier thermomètre que j’ai collé au cul de votre collègue Tritter
« Tritter est un psychopathe…ne réglez pas vos comptes avec lui sur le dos de votre amie.
Je vous propose un deal
« la réhab ou la prison? Merci j’ai déjà donné, j’ai failli choisir le cimetière; on perd notre temps là. Je n’accepte jamais que les deal que j’ai moi-même induits.
« Dr House- le malaise du Dr Cuddy n’était pas de nature organique. Il semble être la conséquence d’une substance absorbée à son insu à titre occasionnel ou par consommation usuelle de stupéfiant.
House renâcla ironiquement.
« Cuddy une toxico? Et c’est moi qu’on traite de dépendant!!! Bon on arrête de plaisanter là…J’étais en congé maladie durant plus d’un mois à la suite d’une attaque cardiaque.
Je n’ai revu que brièvement Cuddy hier vers 13h dans mon bureau et encore plus fugacement vers 19h dans le sien.
Voyez plutôt son petit ami Édouard le snob, il devait être avec elle dans la voiture non? Ils étaient ensemble quand ils sont partis…vous ne l’avez pas retrouvé dans la voiture?
« non le Dr Cuddy était seule dans son véhicule.
Par contre, un homme a été contacté par le service des urgences en second après vous et il a indiqué que la patiente était peut être enceinte.

A ces mots House blêmit .
Pas si vite, cet homme n’avait pu accomplir cet exploit en moins de quinze jours …à moins que Cuddy ait couru plusieurs lièvres à la fois pour assurer la réussite de son projet de poulinière…
House repéra un siège à proximité et s’assit pesamment.
Il avait tout oublié: son besoin urgent de voir Lisa ,les policiers, l’hôpital.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Jeu 6 Mar - 22:17 (2008)    Sujet du message: PROXIMITY Répondre en citant

Chap32

« Dr House, vous êtes toujours parmi nous? Voulez vous que l’on fasse venir un médecin?

House massait compulsivement son bras droit, tentant d’enrayer la douleur et les battements affolés de son cœur.
C’était une attaque de panique pas un malaise.
Il devait se reprendre au risque de passer pour une mauviette aux yeux des poulets.
« juste un verre d’eau, s’il vous plait répondit il enfin d’une voix rauque.
Et tournez vous, j’ai besoin de prendre ma Vicodine et j’aimerai autant que vous ne me poursuiviez pas après ça -ajouta-t-il avec un faible sourire.
« vous semblez choqué…pourriez vous être le père cet enfant ?
« en aucune mesure!! À moins que la gestation féminine humaine s’apparente soudain à celle des éléphantes…et même dans ce cas, ce serait impossible .Notre dernière fois remonte à plus de deux ans et demi…
« alors Dr House , ami, collègue, amant?
« si seulement je le savais murmura House pour lui-même.
Pouvez vous me libérer maintenant?
« un officier va vous accompagner. Je serai dans le bureau d’accueil au rez de chaussée, passez me voir ensuite SVP.

Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Lisa Cuddy gisait sur son lit dans un état comateux. Son bras gauche était en écharpe et sa jambe gauche en traction.
L’impact avait du être violent, la voiture avait sans doute fait un tête à queue.
Bien que très pâle, le visage de Cuddy ne portait aucune trace : ni bleus ni coupures…sauf sur le sommet du crâne, toujours à gauche. Lisa garderait sans doute à vie une fine cicatrice mais les cheveux repousseraient.

House l’observait , troublé par les révélations du policier.
Il était encore trop tôt pour identifier de manière certaine la toxine qui avait altéré le comportement de Cuddy , mais ce qui était arrivé en était la conséquence directe.

Quand Lisa était venue le rejoindre lors de sa dernière nuit à l’hôpital; il avait remarqué combien elle était stressée, fatiguée, proche de l’explosion.
Il s’était dit qu’il faudrait vite la soulager et la prendre en charge avant qu’elle ne craque.
Et puis soudain, elle était devenue distante, agressive et elle l’avait repoussé.
Il avait cru alors que la doyenne reprenait à nouveau le dessus mais à présent il se demandait si elle ne s’était pas dopée aux amphétamines. Peut être était ce tout simplement cela qui la liait au snobinard.
Les gosses de riche attardés de cette trempe étaient des dealers de première main, c’était de notoriété publique mais tout le monde fermait les yeux.
L’esprit de House essayait d’aller plus loin; il touchait du doigt la résolution de l’énigme…il avait vu des choses …mais son esprit était engourdi et n’acceptait pas de passer à l’étape suivante.
Il dressa donc un tableau mental des différentes drogues et de leurs conséquences.
Il élimina la « spéciale K », il fallait la sniffer et les expériences aux confins de la mort n’étaient pas le genre de Cuddy.
Les poppers étaient plus crédibles si l’on incluait Édouard dans l’origine et la prise de toxique. Sniffées, elles provoquent des sensations de chaleur interne et exacerbent la sensualité.
Les risques à long terme: rougeurs, violents maux de tête, vertiges, malaises.
House revit le visage de Cuddy lorsqu’il était passé chez elle.
La crudité de sa sensualité l’avait émoustillé et choqué tout à la fois.

Mais il ne pouvait imaginer Lisa prenant le risque de compromettre sa carrière pour le plaisir de s’envoyer en l’air- même avec le fils du plus riche donateur du P/P…
« idiot -cherche- fais lui confiance- tu la connais depuis plus de vingt ans- ce qu’elle n’a pas fait étudiante pourquoi maintenant?

Soudain House se souvint avoir aperçu sur la table basse dans le bureau de Cuddy deux gobelets en plastique.
Ses bonnes relations avec le « Docteur » Buffer », concierge de son état , allaient peut être l’aider à avancer.
Il donna deux coups de fil: le premier à Buffer et l’autre à Wilson.
Il expliqua rapidement la situation à un Wilson paniqué et le pria de procéder lui-même aux analyses du contenu des gobelets si l’on parvenait à mettre la main dessus.

Les résultats des analyses sanguines de Lisa apporteraient sans doute plus rapidement la réponse mais trouver des résidus de la drogue au p/P permettrait d’identifier le criminel.


C’est alors que la dernière hypothèse se présenta de manière foudroyante à House.
Il en avait repoussé l’éventualité jusque là mais elle était d’évidence.
C’était la plus cruelle, la plus choquante, la plus traumatisante pour Lisa. La violence de sa propre réaction , sa fureur , lui firent comprendre qu’il était prêt à commettre un meurtre.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Noirdez


Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 50

MessagePosté le: Jeu 6 Mar - 22:43 (2008)    Sujet du message: PROXIMITY Répondre en citant

A quand la suite ? ^^ Bravo en tout cas...
_________________
Hasta Tu Estrella...
Revenir en haut
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Jeu 6 Mar - 22:55 (2008)    Sujet du message: PROXIMITY Répondre en citant

Very Happy Meci et bienvenue Noirdez!!! Very Happy
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sam_tigrou
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 751
Localisation: salon de provence (sud)

MessagePosté le: Jeu 6 Mar - 23:19 (2008)    Sujet du message: PROXIMITY Répondre en citant

oh mon dieu!! me dit pas que l autre l'a droguée et que c pour ca qu elle se rappelait pas comment elle atterissait dans son lit!!!!!!!
edouard c un psychopathe??????????

pitiééééééééé franckie!! la suiiiiite
Revenir en haut
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Jeu 6 Mar - 23:40 (2008)    Sujet du message: PROXIMITY Répondre en citant

Evil or Very Mad sorry pour les horreurs que je fais subir à mes personnages préférés...mais Cuddy et Edouard, comment y croire?

Chap33

House entra en trombe dans ce qui était devenu le bureau du détective Smith.
House: « Il va vous falloir mettre en place un programme de protection pour Édouard Gere .
Si c’est moi qui le trouve en premier…il est mort.
S: « comment savez-vous? Je viens seulement de recevoir les résultats définitifs.

House s’écroula à nouveau sur le fauteuil face au bureau du détective.
La gravité de son ton provoquèrent de nouvelles suées d‘angoisse.
H: « je suis le roi du diagnostic rétorqua-t-il amèrement .Chez moi un plus deux fait souvent trois….
Vous avez trouvé des résidus de GHB?
En posant la question, House ferma les yeux.
Il ne voulait pas voir la confirmation dans les yeux de Smith, ni la pitié .
Il ne voulait pas que Cuddy devienne une victime.
Il la voulait forte, inébranlable…préservée.
Il en avait un besoin égoïste.
Il ne saurait pas la consoler.
Il n’avait pas su la protéger.

S:« nous avons trouvé une quantité faible mais suffisante pour identifier la « date rape drug » - la drogue du viol.
H: « de la poudre ou des granulés solubles dans l’eau…la drogue des lâches et des pervers.
S: « quels sont les effets directs?
H: « aucune violence; en apparence tout du moins.
La personne abusée perd conscience à très court terme et le contrôle de ses actions dans un état proche de l’ébriété; l’appétence sexuelle s’accroît, les inhibitions tombent. Le violeur a relativement peu de temps pour agir.
Ce qui joue en sa faveur et lui permet parfois de récidiver en toute impunité, ce sont les amnésies provoquées par le produit.
C’est l’un des viols les plus traumatisants parce qu’il se réalise avec le consentement apparent de la victime .

Un silence lourd figea la pièce et ses occupants.
Une sonnerie vint fracturer le mutisme recueilli des deux hommes.
Smith décrocha , écouta son interlocuteur et hocha la tête.
Il capta le regard de House et l’informa: « le Docteur Cuddy est entrain de se réveiller. »

House ne bougea pas.
Il ne savait pas. Il ne savait plus.
Il voulait qu’on la sédate le temps qu’il vieillisse et qu’il se sente capable de l’aider à affronter cette épreuve.
Dans des milliards d’année.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sam_tigrou
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 751
Localisation: salon de provence (sud)

MessagePosté le: Jeu 6 Mar - 23:55 (2008)    Sujet du message: PROXIMITY Répondre en citant

oh purée!!! j avais raison!!
tu nous fait suivre une veritable intrigue la
Revenir en haut
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Ven 7 Mar - 00:56 (2008)    Sujet du message: PROXIMITY Répondre en citant

Chap34

Quand Lisa parvint enfin à ouvrir les yeux, elle vit en premier lieu cette énorme poulie qui semblait supporter la partie inférieure gauche de son corps.
Elle ne ressentait pour l’instant aucune douleur mais cela lui fit craindre la paralysie totale.
Ensuite elle perçut une main chaude et douce sur son front, du côté droit; là où son corps semblait intact…en un seul morceau.
Elle eut peur un instant que cette main soit celle de l’autre.
Alors elle entendit sa voix; rauque- ironique- tendre et grave à la fois.

« je sais à présent ce que tu as ressenti à chaque fois que tu t’es trouvée à mes côtés après un de mes stupides accidents. Sorry »
« je n’ai rien fait de stupide. J’ai juste perdu le contrôle de ma voiture.
« eh bien moi j’ai perdu le contrôle des muscles de ma jambe et depuis tout part en vrille
« House, Est-ce qu’il faut vraiment que tout tourne autour de toi?
« Non…Si
« tu ne m’en veux plus?
« et toi?
« je ne sais même plus pourquoi ça a commencé cette guerre entre nous
« tu veux le savoir?
« tu vas arrêter un jour de répondre à mes questions par d’autres questions?
« Est-ce que je peux t’embrasser?
« non! Réponds moi d’abord…
« tu as été droguée par Édouard. Tu ne l’as jamais aimé. C’est moi que tu aimes.
Votre relation s’est construite autour d’un abus.
Je vais le tuer.
Est-ce que je peux t’embrasser?
« NON! House tu es devenu fou?
« non Lisa, j’aimerai mieux cela que t’infliger la vérité.


Lisa referma ses paupières. Pourquoi s’était elle réveillée?
Pourquoi n’avait elle pas laissé House l’embrasser plutôt que de l’obliger à répondre à ses questions stupides.

Elle revit soudain le visage d’Édouard, ses mains sur son corps au petit matin, le dégoût et la nausée.
Elle n’était pas folle.
Chaque matin et chaque soir, elle s’était interrogée sur ses sentiments, sa capacité à dire non, ses motivations profondes.
A chaque seconde de conscience, elle avait eu le désir de rompre cette relation qu’elle ressentait malsaine.
Elle n’était pas folle.
Son corps l’avait trahi mais pas son âme ni son cœur.

Des sanglots secouèrent brutalement l’ensemble de son corps.
Elle gémissait et ne pouvait retenir de petits cris ,de détresse pour la femme bafouée et violentée ,mais de soulagement aussi.

House prit sa main et la serra , tentant de lui impulser toute sa force et la tendresse qui lui restait et qui était pour elle .

Au bout d’un moment, Lisa s’apaisa un peu, elle était surtout épuisée.
Avant de sombrer, elle pressa les doigts de House légèrement et lui demanda d’une voix presque enfantine « tu restes pour me protéger?
L’embrassant doucement sur le front, il murmura avec force 
«  je suis là ».
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sam_tigrou
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 751
Localisation: salon de provence (sud)

MessagePosté le: Ven 7 Mar - 20:45 (2008)    Sujet du message: PROXIMITY Répondre en citant

la suite!!! la suite!!!
Revenir en haut
Noirdez


Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 50

MessagePosté le: Ven 7 Mar - 21:08 (2008)    Sujet du message: PROXIMITY Répondre en citant

Tu écris ça si vite ? Waa
_________________
Hasta Tu Estrella...
Revenir en haut
Cuddy


Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2008
Messages: 110
Localisation: Derrière toi..

MessagePosté le: Sam 8 Mar - 12:31 (2008)    Sujet du message: PROXIMITY Répondre en citant

Wooow j'aime beaucoup ! bravooo


Encore ! Encore Encore Very Happy
_________________
Je savais que ce décolleté n'était qu'une diversion! Vous êtes un génie!
Do u like me House ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nine


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2007
Messages: 667

MessagePosté le: Sam 8 Mar - 12:36 (2008)    Sujet du message: PROXIMITY Répondre en citant

Oui! Encore, encore!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sam_tigrou
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 751
Localisation: salon de provence (sud)

MessagePosté le: Sam 15 Mar - 22:54 (2008)    Sujet du message: PROXIMITY Répondre en citant

frankie.. tu vas nous laisser comme ca?
Revenir en haut
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Lun 17 Mar - 21:02 (2008)    Sujet du message: PROXIMITY Répondre en citant

Chap35

« Nous manquons de preuve pour incriminer Gere…

« Vous plaisantez?
« malheureusement non, Dr House…
« à quoi sert la police de cet état? On m’a tiré deux fois dessus et l’homme court toujours.
Un autre peut droguer et violer impunément un médecin et vous n’y pouvez rien?
Mettez donc Tritter sur l’affaire, c’est un bouledogue…ou alors incriminer des médecins vous fait plus bander que foutre en tôle des criminels.
« à vrai dire House, puisque vous en parlez…vous êtes le coupable idéal dans cette affaire. Vous aviez accès à la drogue,plus d’ un motif -la jalousie et la peur de perdre votre emprise sur votre boss- et vous connaissiez avant nous le résultat des analyses…
Si je ne m’y étais pas opposé, mon chef avait déjà fait signer votre mandat d’amener.
D’un ton rogue que démentait la détresse de son regard House rétorqua
« à quoi dois je cette générosité? Vous êtes sensible au bleu de mes yeux? Désolé je ne fais pas les hommes…pas encore…Il y aurait Chase et Wilson sur la liste avant.
« ne me faites pas regretter d’avoir suivi mon intuition!Ce n’est pas une méthode d’investigation très reconnue dans ma brigade.
« Concrètement, comment peut on protéger Lisa de ce malade? J’imagine que vous avez une sorte de plan de secours?
J’ai des amis dans la mafia, un contact au FBI…
« House arrêtez le délire, vous risquez d’empirer la situation.
Nous envisageons de surveiller discrètement le Dr Cuddy. Pour l’instant, elle est protégée au sein du service.
L’idéal serait que vous agissiez comme si de rien n’était vis-à-vis de Mr Gere…ce qui veut dire limiter ses contacts avec le Dr Cuddy sans toutefois les interrompre…différer son assassinat serait une bonne idée.
« vous voulez dire que Lisa doit revoir ce malade?
« nous lui en avons parlé Dr House; ce n’est pas facile pour elle mais elle est d’accord. Elle sait que la position institutionnelle de Mr Gere fait de lui un homme quasi intouchable.
Elle sait aussi que d’autres femmes seront un jour victimes de cet homme.
Le Dr Cuddy est une femme éminemment courageuse et responsable; elle est prête à collaborer.
« alors ce sera sans moi-


Chap36

Smith soupira et grommela en farfouillant dans ses dossiers.
Il comprenait parfaitement la réaction de House.
A sa place il aurait sans doute déjà commandité le meurtre de Gere par l’intermédiaire de l’un ou l’autre de ses indics…Une fausse affaire de drogue dans les milieux huppés passait toujours bien dans les journaux à scandale.
Cela étant ,la promptitude de la réaction de House leur avait permis de récupérer les gobelets du café pris dans le bureau de Cuddy le soir de l‘accident.
Si les preuves étaient pour le moment insuffisantes pour obtenir une inculpation, elles avaient déclenché l’ouverture d’une enquête criminelle contre Gere.
L’origine même de la relation entre Gere et Cuddy était basée sur le chantage et la peur.
Smith était convaincu que House l’ignorait.
Il décida de jouer gros sur son instinct.
Communiquer ces éléments d’enquête à House était comme donner le code de la bombe nucléaire au Président Bush.
Mais Smith était un incurable joueur de poker.
Et il savait reconnaître un bluffeur quand il en croisait un.

Soupirant de nouveau, Smith reprit la parole
« Dr House je vais m’absenter une dizaine de minutes de ce bureau pour donner mes instructions concernant la surveillance discrète de la chambre du Dr Cuddy.
Le dossier rouge contient la déposition de votre collègue et amie.
Bien entendu, je compte sur votre discrétion et votre tact pour ne pas y jeter un œil…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:10 (2016)    Sujet du message: PROXIMITY

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DR HOUSE Index du Forum -> Fan Art -> Art Ecrit Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 4 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com