DR HOUSE Index du Forum
  S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion 
Se connecter pour vérifier ses messages privés
i love PARIS in the springtime
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DR HOUSE Index du Forum -> Fan Art -> Art Ecrit
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Sam 13 Oct - 16:07 (2007)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime Répondre en citant

Premier chapitre en vidéo...si vous cliquez sur youtube, vous avez les paroles de la chanson à côté de la vidéo...
je ne trouvais pas de titre et puis la chanson m'est revenue en tête...merci à meg Ryan...
http://fr.youtube.com/watch?v=_sWPiTOHLx8

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 13 Oct - 16:07 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ally


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2007
Messages: 398
Localisation: Poitiers

MessagePosté le: Sam 13 Oct - 16:11 (2007)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime Répondre en citant

Tu es incorrigible Frankie Wink
Greg in Paris
_________________
Wilson: "You know how some doctors have the Messiah complex, they need to save the world? You've got the Rubik's complex, you need to solve the puzzle."
Revenir en haut
MSN
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Sam 13 Oct - 16:19 (2007)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime Répondre en citant

je te jure j'ai essayé de m'en empécher...j'ai dit (à moi même) attends un peu...c'est pas raisonnable...pas pu Embarassed
ceci dit ..it's a ripp-off...
eh mais ça y est !! j'ai le début et la fin de mon histoire...reste plus à trouver que le milieu!! merci Ally tu m'as inspirée!!!!! Okay
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ally


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2007
Messages: 398
Localisation: Poitiers

MessagePosté le: Sam 13 Oct - 16:21 (2007)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime Répondre en citant

Etre une muse m'a-muse Mr. Green
J'ai hâte de lire les flaneries de House sur nos quais parisiens Wink
_________________
Wilson: "You know how some doctors have the Messiah complex, they need to save the world? You've got the Rubik's complex, you need to solve the puzzle."
Revenir en haut
MSN
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Sam 13 Oct - 17:36 (2007)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime Répondre en citant

Chap. 1,5.…

Lisa Cuddy ne parvenait pas à reprendre son souffle depuis qu’elle avait raccroché le téléphone.
Grégory House était le pire des enfants de salaud.


Il n’était jamais parti pour Paris.
Il ne vivait pas plus en France qu’à Amsterdam ou Tombouctou.
House n’avait probablement pas quitté le Continent Américain et il n’en avait jamais eu l’intention…Elle en parierait désormais sa vie dessus.

Mais qu’y avait -il à cela d’étonnant?
Il ne lui avait pas caché son désir de reprendre la vie commune avec elle.
Cela avait même été sa première question, lorsqu’ils avaient « communiqué » par fax à sa sortie d’incarcération.
Elle avait hésité trop longtemps à donner une réponse…
Il l’avait devancée et face à ses atermoiements , avait envoyé ce second fax de démission.
D’autres messages par mails s’étaient succédés où il lui expliquait ses projets Français et sa volonté de voir Cameron lui succéder à la tête du Département Diagnostic.

Ce dernier point avait ravivé rancœur et jalousie dans le cœur de Cuddy.
Quoi!? Il était prêt à les laisser tomber, elle et leur fille; mais il se souciait d’assurer l’avenir d’Alysson Cameron!

Impulsivement, Cuddy avait renvoyé un lapidaire « OK ».
Et à chaque seconde de cette nouvelle vie, elle le regrettait.

Pourtant lors de la naissance d’Aurore, quand House avait réitéré sa demande, elle n’avait pas su dire oui.

Par orgueil.
Il avait tout de même brisé son cœur.
Par peur.
Elle craignait qu’il se lasse de nouveau.

Ce matin, un soucis concernant Aurore l’avait amenée à tenter de le joindre directement et non plus par mail ou par fax…
Elle avait eu besoin d’entendre sa voix, d’être rassurée et guidée par ses raisonnements pragmatiques .
Elle avait eu besoin de sa brillance et de son talent.

Lisa avait cru constater à plusieurs reprises des problèmes d’audition chez son bébé et elle avait donc dérogé à la règle ;qu’elle s’était elle-même imposée; en composant le numéro direct du Docteur LEA à Paris.


Léa n’avait pas paru surprise de la méprise de Cuddy.
Elle paraissait plutôt soulagée de pouvoir y mettre enfin un terme .
Si House avait bien été contacté à de maintes occasions par son Département en vue d’une embauche, il avait à chaque fois rejeté très clairement leur proposition.
La dernière datait de la semaine dernière. Elle en avait elle-même pris l’initiative, persuadée qu’un praticien aussi doué ne pourrait tenir sur le long terme ce remplacement de médecin généraliste d’un cabinet de campagne.

En réponse, elle avait reçu deux documents: une magnifique photo d’Aurore et une caricature de House en médecin bedonnant dans un cabinet…au milieu des vaches….

Léa avait envoyé spontanément à Lisa le dessin.
Elle savait qu’y figuraient de précieux indices qui lui permettraient de retrouver House.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mafalda


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2007
Messages: 255

MessagePosté le: Sam 13 Oct - 19:50 (2007)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime Répondre en citant

vite vite vite la suite Frankie..... Okay Okay Okay

P.S.:Mais.... si jamais tu lui fais faire un détour par Paris.... je n'ai aucune objection à un crochet par la Bretagne.... Mr. Green
_________________
Dr. Wilson : Be yourself: cold, uncaring, distant.
House : Please, don't put me on a pedestal.
Revenir en haut
Ally


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2007
Messages: 398
Localisation: Poitiers

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 10:21 (2007)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime Répondre en citant

Les vaches, le détail qui tue... Okay
_________________
Wilson: "You know how some doctors have the Messiah complex, they need to save the world? You've got the Rubik's complex, you need to solve the puzzle."
Revenir en haut
MSN
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 12:43 (2007)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime Répondre en citant

Neutral sorry ce n'est pas du sadisme mais je ne pourrai à nouveau pas poster très vite mon père a été de nouveau hospitalisé hier en urgence et pas de Dr House à l'horizon pour l'aider...ça manque!! Sad
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ally


Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2007
Messages: 398
Localisation: Poitiers

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 12:53 (2007)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime Répondre en citant

On est de tout coeur avec toi,
courage ma ptite Frankie.
_________________
Wilson: "You know how some doctors have the Messiah complex, they need to save the world? You've got the Rubik's complex, you need to solve the puzzle."
Revenir en haut
MSN
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 12:55 (2007)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime Répondre en citant

merci beaucoup j'y retourne en emportant ces gentilles pensées!! Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mafalda


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2007
Messages: 255

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 20:01 (2007)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime Répondre en citant

Oui, je pense bien à toi et à ta famille Frankie... Tenez bon !
_________________
Dr. Wilson : Be yourself: cold, uncaring, distant.
House : Please, don't put me on a pedestal.
Revenir en haut
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 15:57 (2007)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime Répondre en citant

un très sincère merci Mafalda et à vous toutes...vos petits messages ont été de petits baumes...
le chapitre 2 était quasiement écrit...le voici donc!
Chap.2

House: - « Vous n’êtes qu’une petite vicieuse Mme Metameyer…
Vous ne venez dans ce cabinet que pour mater les fesses de mon assistant!
Attendez…non! Ce ne sont quand même pas les miennes qui vous attirent…MADAME METAMEYER!!! »

Mme M:- « Comment pouvez vous manquer de respect à ce point vis à vis d’une honorable vieille dame comme moi! Docteur! »

House: - « Vous adorez ça ...presque autant que mater et cela depuis le premier jour de mon arrivée ici. »

Madame Metameyer sourit finement . House utilisait toujours les moyens les plus fantasques pour la détourner de la douleur de ses soins quotidiens . Il travaillait vite et habilement mais la gaze adhérait aux ulcérations de ses jambes et le plus doux des anges n’aurait pu lui éviter de souffrir.
Se sachant en position de force , Mme Metameyer décida d’en abuser un peu.
Mme M:- «  Montrez moi donc une photo de votre fille, ça fait longtemps que je n’en ai pas vu! ».

House:- « Elle a beau être ma fille, Aurore ne peut changer au rythme de vos désirs, comme je tente de le faire quotidiennement pour vous….
D’ailleurs, je n’ai pas du tout envie qu’elle grandisse trop vite!
Désolée; miss, mais la photo d’hier était ma plus récente. »

Prenant un air boudeur, Mme Metameyer supplia House: « zut, tant pis…j’aimerai quand même la revoir… »

Après avoir fixé longuement le portrait avec attendrissement, Mme M releva des yeux brillants de colère vers son médecin: - « que faites vous donc ici avec une vieille ronchon, Dr House?
Vous aimez donc gaspiller votre temps? ».

Interloqué, House mit un peu de temps à réagir, puis il reprit les soins en marmonnant: « vous je vous interdis désormais de fréquenter mon assistant.
Arthur a une très mauvaise influence sur vous!
Et pas la peine de me répéter mot pour mot son discours, il me bassine avec à chaque instant… ».

Mme M:- « Dr House, il n’y a ici que de vieux malades comme moi ou de très jeunes enfants.
Jacques, votre ami, était un médecin de campagne .C’était sa vie et il n’en aurait pas voulu d’autre. Maintenant qu’il est mort, vous avez eu la gentillesse de nous consoler en nous râlant dessus et en nous obligeant à guérir de maladies dont on ignorait même l’existence…pas même sure que nous en ayons été réellement atteints…
Mais il va falloir repartir…On est guéris…Et vous aussi…

House poussa un profond soupir sans oser lever le regard vers la vieille dame.
Il était touché par l’affection et l’attention de tous ces gens simples qui l’entouraient depuis son arrivée.
Elle n’avait pas tort.
Il avait cru être le sauveur en venant relayer un ami en phase terminale…
Dans les faits , sa disparition brutale alors qu’ils venaient juste de se retrouver, l’avait atomisé.
Après toutes ces émotions suscitées par son départ du P/P et sa brouille avec Lisa, il se permettait enfin de lâcher prise et de laisser passer un peu de chagrin.
Il avait assisté perdu, aux funérailles de son ami au milieu d’étrangers qui peu à peu, s’étaient rapprochés de lui. Il l’avaient invité chez eux et l’avaient initié aux grands secrets de ce village: où acheter le meilleur pain, qui faisait la tarte la plus moelleuse…bref toutes ces petites choses incongrues à Princeton mais qui font ici le sel de la vie.
Il ne s’était même pas rendu compte qu’il avait repris le cabinet médical. Une chose en amenant une autre, les gens étaient venus de plus en plus nombreux à sa porte pour demander un conseil ou faire vérifier une prescription.
Un matin, il s’était dit en souriant qu’il serait plus pratique de fixer des heures de consultation.
Il avait donc accroché un panneau, bien conscient d’être tombé dans un piège et personne n’en avait reparlé depuis…

La solution provisoire durait depuis quatre mois.
Les gens grincheux de cette commune grincheuse aimaient et respectaient ce Docteur qui leur ressemblait .
Ils l’aimaient tel qu’il était, sans contrepartie, ravis de le voir secouer les vieilles bigotes qui s’entêtaient à régenter le village et se racontant la dernière prescription qui avait suscité scandale ou crise de fou rire …
Depuis qu’une vieille demoiselle était venue chercher du Viagra pour soulager ses problèmes cardiaques, chacun guettait avec le sourire la clochette tintinnabulante du pharmacien.

Après un long silence, House ôta lentement ses gants et répondit enfin à Mme Metamayer: « je vais appeler Arthur pour qu’il finisse votre pansement…vous avez gagné…à demain ».

Quittant rapidement le cabinet, il n’entendit pas la réponse de son honorable amie…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 16:52 (2007)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime Répondre en citant

Chap.3

Peu de temps après House enfourchait sa moto, il avait besoin de respirer…
Ce qu’il aimait le plus dans ce coin, c’était cette liberté qui lui était reconnu de tout plaquer s’il en avait le désir , pour s’isoler .
Pas de Cuddy pour lui crier dessus parce qu’il était en retard aux consultations, pas de Wilson pour philosopher sur le sens de la vie et de sa douleur…
Pourtant des consultations, il en enchaînait à tour de bras . Il n’en avait jamais réalisé autant depuis sa remise de diplôme.
Pas besoin des paris fous de Lisa pour être au feu du petit matin au soir, souvent même la nuit.
Autrefois il aurait bu pendant des semaines pour tenter d’oublier …Aujourd’hui il avait choisi de s’abrutir dans le travail, cela lui permettait de s’écrouler sur son lit pour un sommeil sans rêve et presque sans désir…

Mais de temps en temps comme cet après midi, il s’octroyait du temps pour broyer du noir…
Il fit donc pour lui-même le bilan de ces mois passés.
Il n’était jamais parti pour la France.
Il n’en avait même jamais eu l’intention.
Mais l’idée était belle et permettait de faire croire aux yeux de tous, y compris Lisa, qu’il avait fait un choix logique et conforme à ses aspirations.

Pour le reste, il avait remis son destin à deux reprises entre les mains de Cuddy .

Elle l’avait rejeté et ce n’était sans doute que justice…
Il n’aurait cependant plus été capable de se regarder dans un miroir en abandonnant compagne et fille pour aller chercher gloire et prestige sur le vieux continent.
Il était donc resté, espérant patiemment qu’un jour Lisa lui permettrait de jouer de nouveau un rôle actif dans sa vie et celle de leur fille.

Pour l’heure, il tuait le temps et observait les papillons, imaginant qu’un jour Aurore parcourrait ces collines en sa compagnie avec un filet pour attraper les rêves…


Chap.4

Grégory House entra dans son cabinet sans un coup d’œil pour le client déjà assis devant son bureau et qui l’attendait.
Il marmonna quelques vagues excuses pour son retard ,s’interrogea sur le bon sens d’Arthur qui avait introduit un patient sans son aval et se dépêcha bien vite de les oublier tous les deux.
Depuis le matin, House n’avait pas eu le temps d’ouvrir son portable et la frimousse de sa fille lui manquait.

Dépité,il ne put que constater que Lisa n’avait pas posté son petit journal de bord pour le deuxième jour consécutif.
Une manière inédite de le torturer? Efficace…

Le seul message qui l’attendait était de Wilson. Celui là pas la peine de l’ouvrir, il était identique aux 122 précédents: « lâche - reviens si t’es un homme »…

Même Cuddy faisait moins de sentimentalisme que ce brave Jimmy se dit House en souriant avec nostalgie.

Il se dirigea enfin vers son bureau mais en passant auprès de la femme qui n’avait ôté ni son chapeau ni son manteau, House fut pris au cœur par les réminiscences que faisait naître en lui le parfum qu’elle portait.
C’était très exactement celui de Lisa.
Et jamais il ne pourrait prendre en charge cette personne de manière objective alors que son corps réagissait instantanément aux senteurs sauvages , prémices de tant de délices ardentes …

Et puis le temps s’arrêta.
Son regard fut accroché par une lumière bleu-vert un peu moqueuse, qui surmontait le timide sourire d’une grande bouche.

Sans réfléchir, House se pencha doucement pour saisir les deux mains de cette femme qui le regardait avidement et l’attira vers lui, espérant qu’elle viendrait se nicher au creux de ses bras, là où se trouvait sa place.
Fermant les yeux, Grégory House fit le souhait que Lisa ne le repousse pas pour la troisième fois…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mafalda


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2007
Messages: 255

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 21:11 (2007)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime Répondre en citant

ah, Frankie................ Okay
_________________
Dr. Wilson : Be yourself: cold, uncaring, distant.
House : Please, don't put me on a pedestal.
Revenir en haut
frankie11


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 1 387

MessagePosté le: Jeu 18 Oct - 09:03 (2007)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime Répondre en citant

petite transition vidéo-musicale vers la suite...ça collait tellemnt bien (on voit même paris)


This video deals with the idea of them being apart, and leaving each other, but always coming back. ♥

paroles ten days de MISSY HIGGINS

So we've put an end to it this time.
I'm no longer yours and you're no longer mine.
You said this hill looks far too steep
If I'm not even sure it's me you wanna keep.
And it's been ten days without you in my reach,
And the only time I've touched you is in my sleep.

But time has changed nothing at all -
You're still the only one that feels like home.
I've tried cutting the ropes and
I let you go but you're still the only one
That feels like home.

You won't talk me into it next time,
If I'm going away your hearts coming too.
'Cos I miss your hands I miss your face.
When I get back let's disappear without a trace.

'Cos it's been ten days without you in my reach,
And the only time I've touched you is in my sleep.

But time has changed nothing at all -
You're still the only one that feels like home.
I've tried cutting the ropes,
Tried letting go but you're still the only one
That feels like home.

So tell me, did you really think...
Oh tell me, did you really think
I had gone when you couldn't see me anymore?
When you couldn't...

'Cos baby time has changed nothing at all -
You're still the only one that feels like home.
And I've tried cutting the ropes,
I let you go but you're still the only one
That feels like home, yeah,
You're still the only one that feels like home,
You're still the only one I've gotta love.
Oh yeah...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:01 (2016)    Sujet du message: i love PARIS in the springtime

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    DR HOUSE Index du Forum -> Fan Art -> Art Ecrit Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com